En 2025, un bus sur deux sur la planète sera électrique

Le nombre d’autobus électriques triplera d’ici à 2025, selon une prévision de Bloomberg New Energy Finance. Et la Chine, premier marché automobile de la planète, devrait absorber la majorité de la nouvelle production.

Rédigé par MEWJ79, le 18 Feb 2018, à 10 h 00 min

Près de la moitié des bus municipaux seront électriques en 2025, soit 1,2 million au total, d’après un rapport publié par Bloomberg New Energy Finance. En France, la RATP a lancé un appel d’offres portant sur une commande de 250 à 1.000 autobus électriques.

La moitié des autobus municipaux seront électriques en 2025

Selon un rapport récemment publié par Bloomberg New Energy Finance (BNEF), près de la moitié des autobus municipaux circulant sur les routes du monde entier fonctionneront à l’électricité en 2025. La Chine, premier marché automobile de la planète, devrait dominer ce segment, notamment grâce à son programme de réduction de grande ampleur de la pollution urbaine.

© TonyV3112

En outre, l’empire du Milieu peut surtout compter sur le soutien que le gouvernement apporte à ses fabricants nationaux. « La Chine sera en tête de ce marché, en raison d’un fort soutien interne et d’objectifs ambitieux au niveau de la ville », prédit ainsi Aleksandra O’Donovan, analyste pour BNEF et auteur de l’étude.

Un coût à l’achat plus élevé mais qui va diminuer avec la baisse du prix des batteries

Si les bus électriques à batterie restent plus chers à l’achat comparés à ceux alimentés au diesel ou au gaz naturel comprimé, le rapport précise que les premiers peuvent déjà offrir un coût total de possession inférieur si l’on tient compte des frais de carburant et d’entretien. Selon l’étude, la baisse prévue du prix des batteries rendra les coûts initiaux de certains modèles électriques compétitifs par rapport à leurs équivalents diesel d’ici à 2026.

© YOPO

Le fait que les bus urbains effectuent des itinéraires réguliers et fixes les rend particulièrement adaptés à l’électrification. Partout dans le monde, les villes voient ainsi de plus en plus les autobus « zéro émission » comme un moyen de réduire la pollution atmosphérique locale, et de nombreuses municipalités telles que Paris et Amsterdam se sont fixées pour objectif de passer à des autobus à batteries rechargeables dans les années à venir.

La RATP lance un appel d’offres pour équiper sa flotte de bus électriques

Au total, le nombre d’autobus électriques en service dans le monde devrait ainsi passer de 386.000 actuellement à environ 1,2 million en 2025, soit environ 47 % du parc mondial, selon le rapport de BNEF. Pour rappel, le constructeur BYD – grand spécialiste des bus « zéro émission » – a vendu environ 128.000 véhicules à énergie nouvelle (NEV) l’an passé en Chine, une catégorie qui comprend les véhicules électriques et hybrides, contre environ 100.000 en 2016. Parmi eux, des autobus qui sont maintenant exploités dans plus de 200 villes à travers le monde.

© testing

En France, la RATP a lancé fin janvier le plus important appel d’offres européen dans le domaine de la mobilité électrique. Ce dernier porte sur une commande de bus électriques standards de 12 mètres de long, pour 250 à 1.000 autobus, et les premières mises en service devraient avoir lieu fin 2020. L’entreprise compte actuellement 4.700 autobus dans sa flotte, dont 800 bus hybrides, 140 bus bio GNV et 74 bus électriques. À terme, deux tiers des bus seront électriques et un tiers d’entre eux fonctionneront au biogaz.

Illustration bannière : Le nombre d’autobus électriques dans le monde devrait passer de 386.000 actuellement à environ 1,2 million en 2025 © Alf Ribeiro
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis