Bulbes de printemps ou bulbes d’automnes : les bases pour se lancer

Mais que pourrait donc être un jardin ou un potager sans quelques plantes à bulbes pour agrémenter le tout ? Et quel plaisir de les voir sortir le bout de leur nez au printemps ou à l’été alors que l’on avait presque oublié là où on les avait plantés ! Découvrez ici comment vous en occuper comme il se doit.

Rédigé par Julien Hoffmann, le 16 Nov 2020, à 15 h 35 min

Un jardin plein de vie ne s’invente pas en claquant des doigts. Opter pour une grande palette de plantes aux fonctionnements biologiques différents, c’est donner toutes les chances à votre jardin de vous offrir quelque chose de beau à regarder quoi qu’il arrive et quel que soit le moment. Zoom sur les plantes à bulbes.

Généralités sur les plantes à bulbes

Les plantes à bulbes sont des plantes dont la stratégie consiste à stocker l’énergie dans l’équivalent de leur rhizome pour faire face aux aléas climatiques tout en conservant la capacité de fleurir et donc de se multiplier.

Si cette stratégie est efficace, les plantes à bulbes ont aussi besoin de reconstituer rapidement leurs réserves une fois la floraison terminée. Pensez donc à ne pas les malmener pendant les deux mois qui suivent leur floraison que ce soit pour les bulbes de printemps ou pour les bulbes d’automne.

Bulbe fleur – Magnifiques glaïeuls, très faciles à cultiver et peu exigeants © Guriy

Certaines plantes à bulbes ne fonctionnent cependant pas comme cela et sont tout simplement des plantes en devenir et non des plantes qui stockent leur énergie. Il s’agit de l’ail, des narcisses, de certaines tulipes, etc.

Bulbes de printemps ou bulbes d’automne ?

On dit d’un bulbe qu’il est d’automne quand on le plante une fois arrivé l’automne pour fleurir au printemps et on dit d’un bulbe qu’il est de printemps quand on le plante au printemps pour fleurir à l’été ou à l’automne.

Agapanthe, bégonia tubéreux, canna, lis des Incas, dahlia, galtonia, glaïeul, watsonia, acidanthéra sont quelques exemples de bulbes de printemps et amaryllis, colchique, cyclamen de Naples, vallota, crocus jaune, safran ou sandersonia sont quelques exemples de bulbes d’automne.

Comment planter, conserver et multiplier les bulbes

De printemps ou d’automne, les bulbes se bichonnent de la même manière !

Planter les bulbes

Si vous plantez vos bulbes en pleine terre, inutile de respecter une distanciation sociale car les bulbes s’accommodent très bien de leurs voisins sans que cela ne porte à conséquence. En pot, essayez par contre de laisser 4 à 5 cm entre chaque bulbe pour qu’ils puissent trouver les éléments nécessaires à leur croissance.

Plantez-les selon les recommandations de profondeur (en général trois fois leur hauteur) en fonction de chaque variété et essayez de leur trouver des zones ensoleillées ou mi-ombragées, même si quelques variétés savent se débrouiller en pleine ombre.

Bulbe narcisse – À planter idéalement en septembre, octobre et novembre © Sarycheva Olesia

Pensez simplement à bien désherber avant la plantation et à arroser au printemps, le reste de l’année ce sera inutile !

Conserver vos bulbes

Certains bulbes doivent être déterrés car ils ne supportent pas de passer l’hiver dehors et ne sont pas capables de résister au gel alors que d’autres peuvent tout à fait rester en place.

Pour les bulbes qui peuvent rester en placese comportant ainsi comme des plantes vivaces. Attendez simplement que l’intégralité des fleurs et de la plante soient totalement sèches pour couper le tout à ras.
Un bulbe tulipe par exemple pourra rester en place et vivre de nombreuses années sans demander beaucoup de soins.

Pour les bulbes qu’il vous faudra sortir de terre, déterrez-les et laissez-les à l’air libre pendant toute une journée avant de couper plante, racines et fleurs à ras et de brosser les bulbes. Disposez-les ensuite sur du papier journal au fond d’une caisse que vous placerez dans un endroit frais, sec et à l’abri de toute luminosité.

Multiplication de vos bulbes

Certains bulbes à fleurs vont vous faire de belles graines même si la chose n’est pas totalement courante et va vraiment dépendre de la variété. Il ne vous restera plus qu’à adapter le semis en fonctions des variétés.

Le moyen le plus sûr de multiplier vos bulbes reste cependant tout simplement de récupérer ce que l’on appelle les « bulbilles » au moment de les déterrer en fin de saison (il vous faudra aussi déterrer les bulbes qui pourraient rester en place pour savoir s’ils ont produit des bulbilles…). Ces bulbilles sont de petits bulbes qui ont grandi, collés au bulbe mère, durant la saison. Récoltez-les et conservez-les comme les autres bulbes avant de les planter au bon moment.

Illustration bannière : Les jacinthes multicolores sauront vous ravir – © Kateryna Mashkevych
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis