Biodiversité : il se bat pour sauver les gorilles

Rédigé par Annabelle, le 7 Apr 2012, à 17 h 02 min

Les 700 derniers gorilles Silverback vivant dans la région de Bukavu au Congo sont menacés. Leur tort : vivre sur des gisements de coltan, minerai très prisé des fabricants de téléphones portables.

L’écotourisme, une arme pour protéger les gorilles

Radar Nishuli, conservateur du parc de Kahuzi-Biega, n’a pu que constater impuissant le massacre de centaines de gorilles pendant des années. Persuadé que les Silverbacks avaient tous été exterminés, c’est avec une joie immense que lui et d’autres gardes forestiers ont découvert toute une famille de gorilles au beau milieu du parc.

Depuis, il a décidé d’alerter l’opinion publique afin que l’on déploie les moyens nécessaires à leur protection. Pour se battre pour la préservation de l’espèce qui n’existe nulle part ailleurs que dans l’est du Congo, Radar Nishuli a choisi comme arme l’écotourisme.

C’est en amenant les touristes dans cette partie sécurisée du parc que le conservateur compte éloigner les mineurs exploitant illégalement le coltan.

Portrait vidéo de Radar Nishuli

*

Je réagis

Sur le même thème :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Bien, évidemment il faut sauvegarder ce patrimoine !

  2. encore des massacres sur des animaux et encore pour le bénéfice du fric . Mais quand tous cela va t-il s’arréter ? et toujours des innocents et les plus faibles qui en font les frais

Moi aussi je donne mon avis