Baignez-vous durable avec une piscine naturelle !

Rédigé par Consoglobe, le 28 Jun 2010, à 11 h 56 min

Fonctionnant sans aucun produit chimique, les piscines naturelles ont le vent en poupe en Europe. Tout comme l’eau des rivières, l’eau de la piscine naturelle est purifiée par la combinaison des végétaux et des micro-organismes. En Autriche ou encore en Allemagne, la mise en place de ces piscines est devenue très répandue…pour permettre des baignades 100 % naturelles !

Une piscine naturelle pour une baignade sans toxicité

Contrairement aux bassins classiques que vous trouvez dans le commerce, votre piscine naturelle sera unique. Adaptée à la taille et à l’agencement de votre jardin ; la forme, la contenance mais aussi le design de votre piscine naturelle seront bien distincts des piscines conventionnelles.

Une piscine naturelle, combien ça coûte ?

Tout d’abord, sachez qu’il est préférable que votre piscine naturelle soit construite par un professionnel. En effet, certains paramètres sont à prendre en compte impérativement pour favoriser l’équilibre biologique de la piscine naturelle.

Piscine naturelle

Bien que l’entretien vous reviendra moins cher que pour une piscine classique, le coût de l’installation est en revanche relativement élevé (à partir de 500 €/m2, terrassement et mise en eau inclus), sachant que la taille minimale d’une piscine naturelle est d’environ 30m2

Par ailleurs, il faut aussi penser à la décoration de votre piscine naturelle (fontaines etc.) et à l’intégration des fameuses plantes aquatiques.

Comment fonctionne une piscine naturelle ?

Il existe plusieurs systèmes de piscines naturelles. Toutefois, tous ont le même mécanisme : des plantes aquatiques accélérant la croissance de micro-organismes qui éliminent les bactéries tout en maintenant la piscine naturelle assez propre.

La piscine naturelle est composée de deux ou trois bassins. L’un est consacré à la baignade tandis que l’autre ou les autres filtre(nt) et régénère(nt) l’eau. Celle-ci est pompée de la zone de baignade vers la zone de filtration où les plantes aquatiques, purifiantes, la libèrent de ses impuretés comme les particules organiques, le nitrate mais aussi l’azote.

Nenuphars

Lorsque l’eau est filtrée, elle est oxygénée via une fontaine et poursuit sa route, chauffée par le soleil avant de se retrouver dans l’espace de baignade. La majorité des plantes aquatiques conviennent à la mise en place d’une piscine naturelle, mais les plantes indigènes sont les mieux adaptées. Parmi la liste de plantes aquatiques que vous pouvez choisir, vous trouvez entre autres :

  • les nénuphars,
  • les primevères,
  • le lotus,
  • l’iris,
  • les joncs…

La lumière dont bénéficient ces plantes permettent la photosynthèse, qui, en produisant de l’oxygène, fait dépasser la limite de mélange de l’eau et de l’oxygène. De plus, sachez que dans un système aquatique riche en oxygène, les organismes pathogènes ne peuvent se reproduire.

Une piscine naturelle, comment ça s’entretient ?

Bien qu’une piscine naturelle ne nécessite ni chlore ni produits chimiques, l’entretien du bassin s’effectue régulièrement. Néanmoins, pas question de vider l’eau pour la changer ! Une « vidange » perturberait son équilibre.

Il vous suffira juste d’ajouter un peu d’eau pour combler l’évaporation. Votre consommation d’eau s’en trouvera significativement réduite par rapport à une piscine classique.

Comment faire durer l’eau de votre piscine ?

*

Ces substances que nous cache... la piscine

Ces substances que nous cache la piscine

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis