Australie : le gouvernement autorise la pêche industrielle dans ses réserves marines !

Le gouvernement australien a décidé d’ouvrir à la pêche une aire marine plus grande que l’Allemagne, un territoire immense jusqu’ici protégé.

Rédigé par Anton Kunin, le 4 Apr 2018, à 10 h 45 min

En Australie, une aire aquatique de 3,3 millions de kilomètres carrés, soit 36 % de la surface maritime nationale, constitue un immense parc marin. Malheureusement après l’adoption par le gouvernement d’une nouvelle réglementation y autorisant la pêche commerciale et récréative, le devenir de cette réserve naturelle est aujourd’hui incertain.

L’Australie autorise la pêche sur un tiers des surfaces marines protégées

Sale temps pour la biodiversité marine le long des côtes australiennes ! Les partis d’opposition (les Travaillistes et les Verts) ont beau avoir essayé de faire obstacle à l’autorisation de la pêche dans les réserves aquatiques du pays, ils n’ont finalement pas pu rassembler suffisamment de voix « contre ».

Selon la nouvelle réglementation adoptée par le Sénat australien, 17 % de la surface de ces réserves aquatiques seront ouverts à la pêche commerciale, et 16 % à la pêche récréative.

Reprise de la pêche dans les réserves maritimes australiennes © Anne Powell

« Cette décision est une reconnaissance du rôle majeur que la filière pêche joue dans la création d’emplois locaux. La nouvelle réglementation constitue un juste arbitrage entre la protection de nos océans et l’assurance d’un avenir pour cette industrie pesant un trillion de dollars », a déclaré Josh Frydenberg, le ministre australien de l’Environnement, à l’issue du vote, en ajoutant que le gouvernement consacrerait l’équivalent de 35 millions d’euros à la mise en oeuvre de cette décision.

Australie : 44 parcs aquatiques seront ouverts aux pêcheurs

Cette décision d’autoriser la pêche dans les 44 parcs aquatiques que compte l’Australie constitue un revirement par rapport aux engagements de préserver leur biodiversité pris par le gouvernement précédent, lors de la création de ces parcs en 2012.

Lire aussi : Des transplantations pour sauver la grande barrière de corail en Australie

Le Parc marin de la Mer de Corail, qui longe sur 2.000 kilomètres le Parc marin de la Grande Barrière de Corail, sera en première ligne face aux pêcheurs. Seuls 25 % de sa surface seront protégés. « Aucun gouvernement du monde n’a jamais soustrait à la préservation un aussi vaste territoire », a déclaré dans un communiqué Tony Burke, le ministre de l’Environnement du gouvernement précédent, celui-là même qui avait mis en place les réserves marines.

Près de la Grande Barrière de corail © superjoseph

En 2016 déjà, alors que ces projets étaient en discussion, le Conseil scientifique des océans, une institution consultative indépendante, mettait en garde contre leur caractère néfaste. « Avec la nouvelle réglementation les activités de pêche et d’extraction pourront continuer comme si les réserves marines n’avaient jamais été créées », pouvait-on lire dans son rapport.

Une bien triste nouvelle pour toutes les créatures marines, les fonds des océans et la planète !

Illustration bannière : WTF dit la tortue en Australie – © Rich Carey
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. qu’est ce qu’ils ne feraient pour « Le SAINT POGNONS3 iLS VENDRAIENT PERES ET MERES sur son HOTEL…….

Moi aussi je donne mon avis