Automobile : les Renault aussi polluent, et l’État le savait

Le scandale Volkswagen, accusé d’avoir installé un logiciel truqueur destiné à tromper les mesures de pollution lors des tests d’homologation, pourrait faire une nouvelle victime : Renault aussi aurait triché et l’État, son principal actionnaire, masqué la vérité.

Rédigé par Valérie Dewerte, le 25 Aug 2016, à 13 h 12 min

Le Financial Times a révélé le scandale, qui pourrait causer beaucoup de tort à Renault, si le constructeur et son management réagissent aussi maladroitement que Volkswagen lors de la découverte du scandale des logiciels truqueurs embarqués.

Le Renault Captur, équipé d’un logiciel pour tromper les tests antipollution ?

D’après le quotidien de référence anglais, qui a interviewé plusieurs des membres de la commission mise en place par Ségolène Royal pour chapeauter les tests antipollution d’une sélection de véhicules commercialisés en France, au moins un modèle de chez Renault, le Captur, est soupçonné d’utiliser un logiciel pour tromper les tests antipollution.

Dans le rapport, rendu public opportunément le 29 juillet après midi pour faire le moins de bruit possible, les membres de la commission soulignaient déjà le fait qu’il leur avait été impossible de savoir si les véhicules testés n’étaient pas équipés d’un logiciel destiné à tromper les résultats des tests, en modifiant le comportement du moteur. Ils déploraient que la plupart des constructeurs automobiles aient refusé de leur fournir le code source des logiciels de l’injection électronique des véhicules contrôlés.

Renault, mauvais élève

Dans le rapport, plusieurs véhicules testés dépassent parfois de vingt fois les normes antipollution auxquelles ils sont soumis ! Renault est classé parmi les mauvais élèves, notamment en raison de ses choix technologiques pour dépolluer les gaz d’échappement, quand Groupe PSA (Peugeot Citroën) par exemple, s’en sort mieux.

Renault, qui a réagi dans le Financial Times aux révélations de l’article (qui a provoqué une forte baisse du cours de l’action Renault après sa publication), affirme que ses « modèles sont conformes à la loi et aux normes dans tous les marchés où ils sont vendus. »

Renault Captur 1.5 dCi Dynamique 2015 © RL GNZLZ flickr.com

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Le diesel devrait être tout simplement interdit !
    Les tests officiels sont une véritable fumisterie, l’état est complice de plusieurs milliers de morts chaque année….

  2. Il n’y a aucune preuve que Renault possède des logiciels truqueurs (ni de preuve du contraire).

    Pourquoi alors attaquer Renault sur ce point, plutôt que sur ces mauvais résultats en terme de pollutions (prouvés) ?

Moi aussi je donne mon avis