Autoconsommation collective d’électricité : c’est désormais possible !

La publication au Journal officiel d’un décret sur l’autoconsommation d’électricité permet à plusieurs consommateurs de s’associer pour produire localement leur propre électricité.

Rédigé par Émilia Capitaine, le 27 May 2017, à 7 h 40 min

Le 30 avril 2017, un décret définissant le cadre de l’autoconsommation collective d’électricité a été publié au Journal officiel. Désormais, plusieurs consommateurs peuvent s’associer localement pour produire leur propre électricité.

Entrée en vigueur de l’autoconsommation collective d’électricité

Ratifiée en février 2017, l’ordonnance sur l’autoconsommation définit l’autoconsommation collective, par opposition à l’autoconsommation individuelle d’électricité qui n’implique qu’un seul acteur : l’autoconsommation collective permet à plusieurs consommateurs de partager localement la production d’électricité.

Le 30 avril 2017, le décret d’application sur l’autoconsommation d’électricité a été publié au Journal officiel. Dans un communiqué, le ministère de l’Environnement précise les avantages que peuvent tirer les consommateurs de l’autoconsommation collective, notamment dans le domaine du photovoltaïque, en permettant « par exemple des projets d’approvisionnement de logements collectifs ou de centres commerciaux par une installation solaire implantée sur site« .

Qu’est-ce que cela va-t-il changer ?

Désormais, plusieurs consommateurs pourront s’associer pour produire localement leur propre électricité. Le décret définit comment sera répartie la production d’électricité entre les différents consommateurs prenant part à une démarche d’autoconsommation collective. « La quantité autoconsommée totale ne peut excéder la somme des productions de chaque installation participant à l’opération ni la somme des consommations des consommateurs finals participant à l’opération« , est-il indiqué.

Il définit également le rôle des gestionnaires de réseaux de distribution d’électricité et fixe la puissance installée maximale à 3 kilowatts.

Une application pour vous aider à passer le cap

Si l’autoconsommation, individuelle ou collective, séduit, il est parfois difficile de se lancer, les démarches à entreprendre pouvant être jugées trop compliquées ou contraignantes. Face à ce constat, une start-up a décidé de lancer une application web, afin d’aider les particuliers et les entreprises à se convertir à l’énergie solaire. Depuis fin octobre 2016, In Sun We Trust déploie ainsi sur la métropole de Nantes une application web reposant sur une technologie exploitant des modèles 3D construits par l’Institut National d’Information Géographique et Forestière (IGN).

« Le simulateur peut par exemple détecter automatiquement si une toiture est orientée sud-est, avec une inclinaison de 30 degrés. Il peut aussi prendre en compte l’ombrage que l’église voisine ou la cheminée génèrent sur la toiture. À ce jour, il n’y a pas d’équivalent en France, ni même en Europe ! », précise David Callegari, co-fondateur et président d’In Sun We Trust. Outre le diagnostic pour l’installation de panneaux photovoltaïques sur les toitures, la start-up propose d’accompagner (gratuitement) les entreprises et particuliers dans l’ensemble des démarches, jusqu’à la réalisation finale du projet. Par ailleurs, l’entreprise sélectionne les artisans locaux qui installeront les panneaux voltaïques.

Face au succès de l’application à Nantes Métropole, plusieurs collectivités ont manifesté leur souhait de bénéficier elles aussi de cet outil. Il est fort probable que le décret sur l’autoconsommation collective ouvre de nouvelles perspectives à In Sun We Trust et favorise les initiatives en ce sens au sein des jeunes entreprises innovantes.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Aidez-moi à développé mon système et vous pourrez faire vôtre électricité vous-même, avoir vôtre voiture électrique avec kilométrage ilimiter jour ou nuit villes ou campagne .
    Email rogermoyair@gmail.com

Moi aussi je donne mon avis