Arctique, la face cachée d’un eldorado

Rédigé par Jean-Marie, le 17 Nov 2014, à 16 h 50 min

La fonte des glaces et la disparition de la banquise arctiques ne sont pas perdues pour tout le monde. Dans le grand Nord, c’est la ruée vers l’or (noir). Arte nous dévoile la face cachée de ce nouvel eldorado.

Arctique, derrière les promesses économiques, les risques écologiques

L’exploitation des gisements d’hydrocarbures (gaz, pétrole) en Arctique fait désormais l’objet d’une intense compétition entre plusieurs nations. Une course aux matières premières qui menace l’une des dernières régions encore épargnées et pose la question des risques environnementaux encourus. arctique-paysageLa fonte accélérée des glaces et la raréfaction des ressources attirent les convoitises de puissances internationales et ouvrent des horizons nouveaux pour les grandes compagnies pétrolières lancées à l’assaut de l’ «ultime frontière» : l’océan Arctique. Si les nouveaux gisements d’hydrocarbures trouvés à la frontière de l’Europe promettent déjà d’assurer des emplois et le développement économique ils pourraient réserver un avenir douloureux au Grand Nord.

Un sanctuaire spolié

Ce sanctuaire naturel, depuis toujours protégé par un climat extrême, est devenu un véritable champ de bataille politique, économique et écologique. À Washington, Paris, Stockholm, Bruxelles et surtout à Moscou s’orchestrent, à l’insu du grand public, d’ardentes négociations sur les nouvelles règles du jeu d’une prochaine offensive industrielle.

Environnement. Les glaces arctiques fondent vite... trop vite !

Les glaces arctiques fondent beaucoup trop vite, plus vite que prévu !

L’Arctique qui ne représentait jusqu’alors aucun intérêt économique voit aujourd’hui des visiteurs d’un genre nouveau. Les projets de développement industriels dans une zone aussi instable glace déjà d’effroi les défenseurs de l’environnement.

Si en mer plane l’ombre d’une catastrophe aux conséquences imprévisibles, sur terre,une centrale nucléaire construite sur du permafrost inquiète. Comment imaginer un risque zéro dans des régions aux conditions climatiques aussi extrêmes ? À quand un Tchernobyl ou une marée noire venus du froid ? Tourné en Alaska, en Russie, en Norvège ou au Groenland, ce film révèle la face cachée de ce nouvel eldorado.

* ARCTIQUE, LA CONQUÊTE GLACIALE UN FILM DE TANIA RAKHMANOVA UNE COPRODUCTION : ARTE FRANCE, MC4 (FRANCE, 2014, 1H24)

*

Je réagis

L'Arctique et le Grand Nord vus du ciel en 2012 L’Arctique et le Grand Nord vus du ciel en 2012

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. Qui vont- ils écouter? Ces ingrats qui se sont enrichi en appovrissant complètement la nature, sans un moindre souci de la restaurer. Au lieu de regretter cette fonte des glasses, ils se réjouissent par ce que cela leur permet d’exploiter du pétrole. Ils vivent sur quelle planète? Malheur à eux car nous périrons ensemble. Ni ce pétrole, ni Mars, ni la lune ne sauveront leurs générations futures. Que chacun des nous hommes conscients fasse quelque chose, minime soit-elle car, l’on risque d’attendre longtemps de la part de leurs milliards mal acquis.
    Quant a mois, je continue à reboiser avec mon modeste salaire.

  2. Toutes les explorations faites ont pour objectif ultime des conquêtes économiques tant spatiales que terrestres et maritimes .Tout est a but économique et ensuite les dégâts suivront.

  3. Mais comment empêcher les hommes de se suicider en massacrant leur planète. Ils croient s’enrichir, et pour s’enrichir ils sont prêts à tout. Une course folle vers l’abîme.

  4. A PHILIPPE…..NOUS N AVONS PAS NOUS ASSASSINE LA PLANETE MAIS BELLE ET BIEN LES DIRIGEANTS DES MULTI NATIONALES NOUS EN MOURRONS C EST UN FAITE CERTAIN?

    MAIS EUX AVEC

  5. Restons cependant un poil optimistes : je crois et j’espère que nous sortirons des énergies carbonnées avant qu’il ne soit trop tard et cela grâce à notre ingéniosité.

  6. Quelle bande d’insensés! ils ne voient même pas la catastrophe de la fonte
    des glaces, ils ne voient que le fric qu’ils vont en tirer?
    Après moi, le déluge.
    J’ai un autre terme pour les qualifier, hélas je ne peux l’employer ici.

  7. Avec l’avènement du Pétrole de schiste et sables bitumineux, on proroge d’autant le règne du Pétrole.
    On n’en est pas sorti, de cette merde. Et il ne fait pas compter sur nos dirigeants, soumis au dictât « pétroleux ».
    Si on ne compte pas sur eux, comptons sur nous. N’utilisons plus de produits pétroliers. Facile à dire ? Commençons par rouler en voiture électrique, désabonnez-vous d’Edf au profit d’un fournisseur vert (Enercoop, Planète Oui).
    supprimez le chauffage au fioul :le gaz, la géothermie, le bois.
    Faut dire que personne ne veut se remettre en question. On se lamente mais ne faisons rien.
    Je crois que c’est foutu !

  8. L’humanité n’a rien compris : on persiste dans les énergies fossiles plutôt que d’essayer de trouver d’autres types d’énergies respectueuses de notre planète, c’est desespérant.

Moi aussi je donne mon avis