Environnement. Les glaces arctiques fondent vite… trop vite !

Rédigé par Aurore, le 17 Sep 2011, à 17 h 10 min
Environnement. Les glaces arctiques fondent vite... trop vite !

Cela fait déjà plusieurs années que les scientifiques observent d’un oeil inquiet les glaces de l’Arctique, constatant un rétrécissement de surface inquiétant. Mais ces derniers temps, la fonte des glaces arctiques semble s’accélérer.

L’étendue des glaces de l’Arctique a atteint sa plus petite surface

Arctique canadien

Samedi 10 septembre, plusieurs scientifiques allemands de l’Institut de physique environnementale de l’Université de Brême ont annoncé que le jeudi 8 septembre 2011, les glaces du Pôle Nord constituaient une surface de 4.24 millions de km², la plus petite surface observée depuis 1972.

Une nouvelle inquiétante pour les scientifiques qui voient l’étendue de glace arctique perdre peu à peu de son importance avec le temps, la faute au réchauffement climatique pour certains scientifiques.

En effet, les chercheurs voient en ce triste record la concrétisation des effets négatifs des activités des hommes, dont on parle sans cesse sans réellement évoquer les conséquences.

George Heygster, le responsable du département de télédétection de l’Institut de Brême explique ainsi à l’AFP :

Le recul de la glace de mer ne peut plus être expliqué par la variabilité naturelle d’une année sur l’autre […] Les modèles climatiques montrent plutôt que ce recul est lié au réchauffement climatique particulièrement prononcé en Arctique du fait de l’albédo” (albédo  : fraction de l’énergie solaire réfléchie vers ‘l’espace).

Le Pôle Nord semble d’ailleurs concentrer les conséquences du réchauffement climatique, puisqu’en Arctique ces 50 dernières années, la température a augmenté deux fois plus vite que dans le monde en général.

D’ici la seconde partie du XXIe siècle, tout l’Arctique sera libre de glace de mer au moins 2 mois par an. Aujourd’hui, dans les périodes naturelles de fonte, il en reste au minimum 3 à 4 millions de km2 soit 6 à 7 fois la superficie de la France.

Source : Jean Jouzel, Institut Pierre Simon Laplace / Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement, CEA-CNRS-UVSQ CE Saclay.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. résultat d’un rechauffement climatique,fonde des glaces et enfin un désiquilibre total de la nature

  2. Il faudrait faire attention à ce que vous dites: ce n’est pas la fonte des glaces arctiques qui affectent le niveau des mers puisque que le volume de glace, une fois fondu, représente le même volume d’eau. C’est la fonte de la glace qui se trouve sur des terres qui est préoccupante quant au niveau de l’eau car dans ce cas, l’eau fondue finit dans l’océan: il y a donc augmentation du volume de l’eau. Il y a donc un lien effectivement entre le réchauffement climatique et la montée des océans mais cela à cause de la fonte des glaces sur certaines parties terrestres. Il ne faut pas abuser des facilités scientifiques et des idées toutes faites. J’aime beaucoup votre magazine mais vérifiez vos connaissances tout de même!!

    • Aurore

      Drelon,

      Vous avez tout à fait raison, j’ai manqué de précision. La hausse du niveau de la mer et des océans est consécutive du réchauffement climatique qui fait fondre les glaces terrestres et agit sur la dilatation de l’eau, mais pas de la fonte des glaces arctiques.

      Merci pour cette remarque, l’erreur est réparée 🙂

  3. Associer la fonte de la banquise à la montée du niveau des océans est abusif,la banquise flotte sur l’océan sa fonte n’a aucune influence sur le niveau des mers ( faites l’expérience du glaçon qui fond dans un verre d’eau ).

Moi aussi je donne mon avis