Alimentation : manger trop de viande ferait déprimer

On savait que l’alimentation jouait un rôle majeur sur le mental. Mais c’est la première fois que la consommation de viande en excès est ainsi pointée du doigt.

Rédigé par Valérie Dewerte, le 30 Aug 2016, à 10 h 33 min

Si vous n’avez pas le moral, c’est peut-être le blues du beefsteak ! Des chercheurs américains et australiens ont en effet publié une étude courant août, dans laquelle ils affirment que la consommation en trop grande quantité de viande augmenterait le risque de dépression.

Trop de viande favorise l’inflammation chronique

Plus exactement, ils ont procédé à l’envers : en suivant de près l’alimentation de plus de 6.000 femmes pendant une douzaine d’années, ils sont arrivés à la conclusion statistique que celles qui consommaient le plus d’aliments anti-inflammatoires, comme les fruits et les légumes, étaient 20 % moins nombreuses à souffrir de troubles mentaux, et en particulier de dépression.

Dans le groupe de femmes qui consommaient de la viande et des céréales raffinées en plus grande quantité que la moyenne, de facto, les problèmes psychiques étaient statistiquement plus nombreux. L’explication est logique : ces aliments sont connus pour être inflammatoires, en raison de la cuisson et des graisses, ainsi que du sel en excès qui les accompagnent.

Le régime méditerranéen, modèle d’alimentation anti-inflammatoire

Viandes rouges, charcuterie, fritures, céréales raffinées, pâtisseries, boissons sucrées et alcool font partie des aliments dits inflammatoires. À l’inverse, fruits et légumes, poissons, céréales complètes, huiles de colza ou d’olive, sont connus pour leurs vertus anti-inflammatoires.

Tous savoir sur les secrets du régime méditerranéen

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis