Aides, prix, normes… Tout ce qui change au 1er janvier

Dès 2017, de nouvelles normes modifieront l’étiquetage alimentaire, le bulletin de paie, la fiscalité des contrats d’assurance, et bien d’autres choses.

Rédigé par Anton Kunin, le 22 Dec 2016, à 11 h 10 min

Comme chaque année, le Jour de l’An est férié, pour vous permettre de passer du temps en famille. Alors, pour ne pas consacrer cette journée à l’étude de tout ce qui change dans la vie administrative, mieux vaut s’y prendre à l’avance !

Le bulletin de paie, La Poste et le bonus-malus

Si vous travaillez dans une entreprise de plus de 300 salariés, ce changement vous concernera dès janvier 2017. Le bulletin de paie, dont certaines lignes restent un mystère pour de nombreux salariés, changera de forme et sera plus lisible pour le commun des mortels : le nombre de lignes sera divisé par deux. Les employés des petites entreprises devront attendre janvier 2018 pour voir cette évolution.

Mais une nouveauté nous concernera tous dès le 1er janvier 2017 : le bulletin de paie sera délivré sous forme électronique. Toutefois, si le salarié s’y oppose, l’entreprise sera obligée de le délivrer sous forme papier.

ce qui change

Fiche de paye © Delpixel Shutterstock

Les tarifs postaux augmenteront de 3,1 % en moyenne. L’envoi d’une lettre verte coûtera 0,73 euros au lieu de 0,70 actuellement, tandis que le timbre prioritaire passera de 0,80 à 0,85 euros. Les personnes achetant un véhicule neuf pourront toucher le bonus-malus si celui-ci émet plus de 127 g CO2 /km, contre 131 actuellement. Le barème changera également, et les deux-roues motorisés seront pour la première fois concernés.

L’étiquetage en magasin et les assurances

L’étiquetage des produits alimentaires change en mieux pour le consommateur. Finie, l’époque où l’opacité était le maître mot des ingrédients. Désormais, lorsque vous achetez un produit transformé (une pizza, une soupe ou une viennoiserie, par exemple), la liste des ingrédients doit également inclure des informations quant à l’origine de la viande et du lait utilisés. Devront être mentionnés, pour la viande, le pays de naissance, d’élevage et d’abattage des animaux. Pour le lait, le pays de collecte, de conditionnement et de transformation seront précisés.

Les contrats d’assurance de biens (principalement d’assurance habitation) risquent d’augmenter en 2017. En cause : l’augmentation prévue au 1er janvier de la « taxe terrorisme », cette taxe incluse dans les tarifs des contrats d’assurance, et que les assureurs reversent au Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et d’autres infractions. C’est grâce à cette taxe que les victimes de terrorisme et leurs familles peuvent être indemnisés par l’État français. De 4,30 en 2016, elle passe à 5,90 euros en 2017.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis