Accord de Paris : des objectifs atteignables ?

L’objectif de l’Accord de Paris de limiter le réchauffement climatique à moins de 1.5°C peut-il être atteint ? Les scientifiques essaient de répondre à la question.

Rédigé par Perrine de Robien, le 23 Sep 2017, à 13 h 00 min

Alors que lundi 18 septembre 2017, le président français Emmanuel Macron affirmait qu’il ne céderait « rien aux équilibres de l’accord de Paris », se pose la question de savoir si l’objectif mondial qui a été fixé est atteignable. Plusieurs études récentes permettent de se faire une idée de l’avenir de la planète, en fonction des choix de réduction des gaz à effet de serre qui auront été faits par les gouvernements du monde entier.

Objectif de l’accord de Paris : lutter contre le réchauffement climatique

L’événement fut historique : en décembre 2015, lors de la COP 21 qui se déroulait à Paris, 195 pays plus l’Union européenne signaient l’accord de Paris. Ce dernier fixe un objectif à l’échelle mondiale : lutter contre le réchauffement climatique et « limiter l’élévation des températures à 1,5°C par rapport aux niveaux préindustriels ».

Cet objectif est-il atteignable ou complètement utopique ? Plusieurs études récentes ont tenté d’apporter des éléments de réponse. Entre message optimiste et scénario catastrophe, toutes les options sont encore envisagées par les experts, mais ils nous préviennent : la fenêtre d’opportunité pour rester en-deça de 1,5°C d’élévation des températures globales est désormais très limitée.

Arrêt précoce de l’accroissement des émissions de carbone

L’objectif très ambitieux de limiter le réchauffement climatique à moins de 1.5°C reste à portée de main, selon une nouvelle analyse scientifique. Elle estime en effet que si tous les pays augmentent leurs efforts en faveur de la réduction des émissions des gaz à effet de serre, comme il est convenu dans le cadre de l’accord de Paris, alors les « impacts graves, répandus et irréversibles » pourraient être évités.

Le professeur Michael Grubb, de l’University College London, a publié les résultats de ses recherches dans le journal Nature Geoscience. Il y déclare notamment que les émissions de carbone ont cessé de croître plus tôt que prévu, en particulier en Chine. « Nous sommes au milieu d’une révolution énergétique » constate-t-il avec une pointe d’optimisme.

Que se passerait-il si l’Accord de Paris n’était pas respecté ?

Optimisme à mettre en perspective. A l’autre extrême des possibles, selon une étude récente publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, il existe maintenant 1 risque sur 20 pour que le changement climatique entraîne une hausse de la température mondiale de 5°C par rapport aux niveaux préindustriels. Une situation qui, si elle devait se produire, aurait un impact dévastateur sur l’humanité, puisque 20 % de tous les êtres vivants seraient éliminés.

Les chercheurs gardent pourtant espoir. Ils estiment en effet que la mise en oeuvre de plusieurs types d’actions comme le reboisement par exemple, permettrait d’éviter ce scénario catastrophe. Leurs conseils seront-ils pris en compte à temps ?

Illustration bannière : Paysage des montagnes de l’Altai © My Good Image
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. NON !!!

Moi aussi je donne mon avis