L’effrayante composition des produits spécial Halloween

Halloween, les enfants se maquillent, se déguisent et mangent des bonbons. Tous ces produits sont souvent d’une composition plutôt effrayante.

Rédigé par Marie Mourot, le 29 Oct 2020, à 16 h 05 min

Il faut bien l’avouer : en France, Halloween n’est ni plus ni moins qu’une fête ultra commerciale. Les rayons remplis de déguisements, de masques et de maquillage spécial Halloween ont déjà envahi tous les supermarchés. Bien entendu, nos enfants raffolent de cette fête : c’est l’occasion pour eux de s’amuser en se déguisant et en se faisant un peu peur. Cependant, quelques précautions s’imposent.

À Halloween, que vaut-il mieux éviter ?

Pour profiter d’Halloween sereinement et de manière responsable, mieux vaut éviter certaines choses comme par exemple le maquillage de mauvaise qualité ou encore les bonbons qui contiennent trop d’additifs…

Le maquillage qui contient des perturbateurs endocriniens

Les perturbateurs endocriniens sont partout, même dans le maquillage destiné à nos enfants. En effet, l‘association 60 millions de consommateurs avait déjà donné l’alerte en 2016 en dénonçant la nocivité de ces produits.

Entre autres, les experts de l’association avaient notamment détecté du propylparabène, un perturbateur endocrinien potentiel, mais aussi de l’hydroxyanisole butylé, un antioxydant classé cancérigène possible ou encore du méthylisothiazolinone, un composé très allergisant. Le maquillage pour enfants contient aussi bien souvent du phénoxyethanol, substance dont la toxicité a pourtant déjà été largement démontrée.

Du maquillage pour enfants, nocif pour leur santé © Yuganov Konstantin

Pour éviter ces substances, privilégiez les palettes aux sticks et aux crayons, car ils contiennent moins de substances controversées et tournez-vous vers les produits bio. Ouvrez l’oeil et lisez toujours attentivement les étiquettes.

Le bisphénol A dans les masques

L’utilisation des masques pour enfants doit, elle aussi, être limitée, car l’association 60 millions de consommateurs avait également mis en évidence il y a quelque temps, la présence de bisphénol A et de DEHP, un phtalate préoccupant dans certains produits, même si les teneurs retrouvées restaient en dessous des seuils règlementaires.

Évitez donc autant que possible l’utilisation de ce type de masque ou réduisez leur temps d’utilisation. Vous pouvez aussi très bien vous en passer en fabriquant tout simplement vous-même vos propres masques avec vos enfants.

Les déguisements de mauvais goût, en matières synthétiques

Les déguisements pour Halloween ne sont pas toujours vraiment une réussite. En effet, la plupart d’entre eux sont réalisés dans des matières synthétiques et sont de mauvaise qualité.

Pour Halloween, fabriquez vos déguisements ! © KikoStock

De plus, certains sont de très mauvais goût, notamment ceux que l’on retrouve sous le thème « asile psychiatrique » dans les boutiques spécialisées. En effet, des millions de personnes vivent avec une maladie mentale : les décorations de maison ou déguisements de ce genre contribuent à leur stigmatisation, à l’idée fausse que les personnes atteintes de maladie mentale fassent peur ou soient dangereuses. Ne perpétuez donc pas ce stéréotype dangereux !

Pour vos déguisements, plutôt que de les acheter, fouillez plutôt vos placards et recyclez vos vieux vêtements.

DIY d’Halloween : idées « dernière minute » de déguisements faciles et pas chers !

Les bonbons qui contiennent des additifs

Autre produit phare d’Halloween, les bonbons contiennent, quant à eux, de nombreux additifs alimentaires (acidifiants, gélifiants, colorants). Un cocktail explosif que les enfants vont ingurgiter en grande quantité le soir du 31 octobre et les jours qui vont suivre.

Attention aux bonbons bourrés d’additifs © Brent Hofacker

Les associations 60 millions de consommateurs ainsi que Agir pour l’environnement ont également mis en évidence la présence de nanoparticules dans les sucreries, notamment celle de l’additif E171 ou dioxyde de titane. Si la présence de cet additif est parfois visible sur les étiquettes (ce qui n’est pas toujours le cas), la mention « nanoparticules » n’apparaît quant à elle jamais.

Or si cet additif ne présente pas de danger particulier sous sa forme microscopique, sa présence à l’état nano est beaucoup plus problématique. Soyez donc vigilant et tournez-vous plutôt vers l’achat de bonbons bio. Cependant, vous ne pouvez pas exiger de vos voisins qu’ils en fassent de même lorsque vos enfants iront sonner chez eux pour avoir des bonbons…

En ce qui concerne les chocolats, l’ironie cruelle veut que la plupart du temps les friandises dont nos enfants se régalent, proviennent du travail de près de 2 millions d’enfants d’Afrique de l’Ouest… S’il y avait qu’un produit à acheter provenant du commerce équitable pour les plus jeunes, il faudrait que ce soit le chocolat !

Lire aussi – Mangez du chocolat sans l’amertume du travail des enfants

Les fausses toiles d’araignées, néfastes pour les oiseaux

Les fausses toiles d’araignées que l’on retrouve dans les arbres pour Halloween sont un véritable cauchemar pour les oiseaux, mais aussi pour les tout petits animaux. En effet, il n’est pas rare que certains d’entre eux se retrouvent piégés dans ces toiles. Trop petits, ils n’ont bien souvent pas la force de se libérer de cette emprise.

Alors pour éviter cela, mieux vaut ne pas utiliser ce type de décoration. Et de manière générale, essayez de rester respectueux de l’environnement autant que possible, même le soir d’Halloween. Serpentins, papiers de bonbons, ballons crevés, décorations : ne laissez pas de traces de votre passage derrière vous ! Et essayez d’éviter le plastique au maximum…

Article republié

Illustration bannière : Que faut-il éviter à Halloween ? – © Evgeny Atamanenko
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rédactrice web freelance et maman de trois enfants, je me suis toujours sentie très concernée par l'écologie et le développement durable. Constamment en...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. je ne donne jamais de bonbons et autres cochonneries aux enfants qui sonnent chez moi. A leur grand étonnement je leur donne des noisettes de mon arbre ainsi, j’ai la conscience tranquille, comme celle que j’ai envers mes petits enfants.

Moi aussi je donne mon avis