Bientôt la 4G sur la Lune ?

Nokia vient de remporter le contrat pour la conception et la création des équipements 4G que la NASA acheminera ensuite sur la Lune.

Rédigé par Anton Kunin, le 20 Oct 2020, à 11 h 45 min

Un réseau 4G est d’une importance capitale pour les projets scientifiques que la NASA entend mener sur la Lune dès 2024.

La 4G sur la Lune – Une avancée considérable ?

La 4G arrive bientôt sur la Lune. La NASA vient d’attribuer à Nokia un contrat pour la conception et la création d’équipements 4G qui seront ensuite acheminés sur la surface de la Lune. Si la NASA a besoin de disposer d’un réseau 4G sur la Lune, ce n’est bien sûr pas pour permettre aux astronautes d’envoyer des selfies.

Il ne faut pas oublier qu’en plus de nos usages « humains », les réseaux 4G et 5G servent beaucoup pour les communications de machine à machine. C’est déjà le cas dans le monde industriel, avec des capteurs communicants.

Et ce sera encore plus le cas sur la Lune, où différents équipements scientifiques semi-autonomes devront recueillir des données en provenance de centaines de capteurs, les transmettre à l’ordinateur en charge du pilotage, qui les évaluera en des fractions de secondes et donnera aux équipements les commandes adéquates.
À l’heure actuelle ces communications de machine à machine sont de fait impossibles : chaque module est obligé de fonctionner en autonomie et ne communique qu’avec le centre de pilotage de la NASA, sur Terre.

La 4g sur la Lune, c’est pas pour les selfies des astronautes © galacticus

Connecter et faire communiquer les machines lunaires entre elles constituera un pas de géant vers leur interopérabilité et leur autonomie.

Un réseau 4G est indispensable à la prochaine étape de l’exploration de la Lune

Les équipements 4G, que Nokia devrait concevoir, ne sont pas les mêmes que ceux que nous utilisons sur Terre. Ils devront être très compacts, avoir une consommation réduite d’énergie, devront pouvoir fonctionner sous des températures extrêmes, sous l’effet de radiation et dans une atmosphère dont la composition gazeuse est radicalement différente de celle de l’atmosphère terrestre.
Ils devront aussi être suffisamment solides pour rester intacts lors d’alunissages et de lancements, qui provoquent d’importantes vibrations.

Lire aussi : L’homme a (déjà) laissé plus de 200 tonnes de déchets sur la Lune

La livraison de ces équipements 4G s’inscrit dans le programme Artemis de la NASA, qui consiste à envoyer sur la Lune une première femme et un prochain homme d’ici 2024, puis établir une présence humaine permanente sur la Lune à l’horizon 2030.
Les missions du programme Artemis dans la future base lunaire sont de comprendre les processus et cycles lunaires, comprendre l’histoire du Soleil, observer d’autres planètes depuis la Lune, conduire une série d’expériences scientifiques dans l’environnement lunaire, en savoir plus sur les risques que l’espace présente pour les humains et trouver des moyens d’y faire face.

Illustration bannière : Et pourquoi pas la 5G sur la Lune ? © Elena11
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis