Electricité, gaz, impôts … Tout ce qui change au 1er juin 2019

Dès juin, quels sont les changement qui vont impacter le quotidien et le pouvoir d’achat des Français ? Tour d’horizon de tout ce qui change.

Rédigé par Valérie Dewerte-Debisschop, le 1 Jun 2019, à 9 h 50 min

Comme presque tous les mois de l’année, le mois de juin 2019 apporte son lot de nouveautés réglementaires.

Électricité : un bond de près de 6 %

Le portefeuille des Français voit rouge du côté de l’électricité. En cause, un décret publié au Journal officiel le 30 mai confirme une hausse de 5,9 % des tarifs réglementés de l’électricité à compter de ce samedi 1er juin.

Encore un coup dur pour le pouvoir d’achat des Français ©GERARD BOTTINO Shutterstock

Les tarifs « sont fixés conformément à (…) la proposition de la Commission de régulation de l’énergie du 7 février » pour une entrée en vigueur dès ce samedi 1er juin, selon la décision des ministères de la Transition écologique et solidaire et de l’Économie. Ce tarif devait s’appliquer depuis le 1er mars à environ 25 millions de foyers soit une augmentation annuelle de 85 euros, mais le gouvernement n’avait pas suivi la recommandation de la Commission en raison de la crise des Gilets Jaunes.

Gaz : la baisse se poursuit

Les tarifs vont diminuer en moyenne de 0,3 %. Dans le détail, les tarifs baissent de 0,2 % pour la cuisson, de 0,3 % pour la cuisson et l’eau chaude et 0,5 % pour le chauffage. C’est donc une baisse totale de 5,3 % depuis décembre 2018 pour 4 millions de foyers français.

Entre janvier et juin 2019, les tarifs de gaz auront baissé d’environ 4,1 %. Encore une réponse du gouvernement au mouvement des Gilets Jaunes qui a demandé à Engie un gel des tarifs réglementés jusqu’à juin 2019. C’est une bonne nouvelle de courte durée car une nouvelle revalorisation du prix du gaz est prévue pour juillet.

Impôts : attention aux retardataires

La date limite pour effectuer sa télédéclaration 2019 est le mardi 5 juin minuit pour les contribuables de la zone 3 regroupant les départements n° 50 à 974/976 inclus.

Après cette date, les retardataires s’exposent à des pénalités pour règlement tardif d’un montant de 10 %.

Article mis à jour et republié
Illustration bannière : Les factures de juin – © Rawpixel.com
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis