14 % des produits agricoles gâchés avant d’arriver en rayon

Près de 14% de la production agricole mondiale n’arrive jamais en rayon. Un gâchis alimentaire à l’échelle mondiale à résoudre en parallèle à l’essor de modes de production plus durables.

Rédigé par Paul Malo, le 15 Oct 2019, à 10 h 20 min

Pas moins de 362 milliards d’euros de produits agricoles n’arrivent pas au stade de la consommation, alerte la FAO, l’agence mondiale pour l’alimentation des Nations Unies.

Plus de transports, plus de pertes alimentaires

Préserver la planète passe non seulement par le fait de produire notre alimentation de façon plus durable, mais aussi par éviter le gaspillage alimentaire. C’est ce que vient de souligner un nouveau rapport de la FAO(1).

14 % des produits agricoles gâchés avant d’arriver en rayon © Federico Rostagno

Un rapport qui rappelle au passage que les objectifs du programme de développement durable de l’ONU visent à réduire les pertes alimentaires tout au long des chaînes de production, et à diviser par deux le volume mondial de déchets alimentaires par habitant d’ici à 2030. Mais pour y parvenir, apparemment, le chemin est encore long…

En effet, selon les estimations de la FAO, ce sont 13,8 % de la valeur ajoutée de la production alimentaire mondiale qui sont perdus entre le moment de la récolte et la vente au détail effective. Une bonne partie de ces pertes se déroulent durant le transport entre le producteur et le marché de gros, puis du marché de gros jusqu’au marché de détail, en particulier en ce qui concerne les denrées les plus périssables.

Petit rappel gaspillage alimentaire dans le monde grâce au Planetoscope

Quelles différences entre pertes alimentaires et gaspillage alimentaire ?

Perte et gaspillage alimentaires correspondent essentiellement à la diminution de la quantité ou de la qualité des aliments tout au long de la chaîne d’approvisionnement alimentaire.

Les pertes de produits alimentaires se produisent tout au long de la chaîne d’approvisionnement, de la récolte au détail, mais sans inclure ce-dernier.

Le gaspillage alimentaire se produit au niveau de la vente au détail et de la consommation.

Des solutions à basse technologie, mais à financer

Selon les statistiques dévoilées par la FAO, la perte totale en termes de produits agricoles représente une valeur de 362 milliards d’euros (400 milliards de dollars). Le phénomène touche en priorité les fruits et légumes (22 %) quand les denrées moins périssables, telles les légumes secs et les céréales, sont moins concernées (9 %).

Toutes les zones du monde ne sont par ailleurs pas égales en la matière : quand le taux de déperdition ne s’élève qu’à 5,8 % sur la zone Australie-Nouvelle-Zélande, il dépasse les 20 % en Asie centrale-Asie du Sud.

Comment enrayer ce gigantesque gâchis alimentaire à l’échelle planétaire ? En fait, le recours à des procédés sans grande technologie est tout-à-fait envisageable, tels que le fait de traiter les sacs avec des insecticides, ou de remplacer les silos de stockage en bois encore utilisés dans les pays subsahariens par des tonneaux métalliques. Mais des aides à l’investissement s’imposent afin d’aider les agriculteurs à y avoir recours.

Illustration bannière : Comment enrayer le gâchis alimentaire à l’échelle planétaire ? – © Fotokostic

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis