Le Vortex, gigantesque poubelle sur l’océan

Le vortex est un phénomène bien connu des météorologistes qui se manifeste sous la forme d’un immense tourbillon de courants circulaires dans les océans.

Un continent de plastiques à la dérive

Le phénomène météorologique qui est la cause de cet amoncellement d’ordures est le North Pacific Gyre. Il s’agit d’un tourbillon de 34 millions de km2 composé de la plupart des courants océaniques du nord du Pacifique.

Du fait de la pollution des mers, un vortex va avoir comme conséquence inattendue de concentrer en un endroit l’ensemble des déchets flottant sur les milliers de kilomètres concernés par les courants du vortex.

Le tourbillon maintient les déchets en un ensemble qui ne se disloque que difficilement faute de vents puissants. Pendant longtemps, les débris qui flottaient étaient absorbés par des micro-organismes. Mais, depuis que les débris en plastique non biodégradable se sont multipliés l’équilibre s’est rompu.

Un danger majeur pour la faune marine

L’ONG Greenpeace et son navire Esperanza ont découvert, entre Hawaï et la Californie, dans le Pacifique, une zone qui est une véritable île poubelle qui s’étire sur près de 600.000 km2, soit une surface presque plus étendue que la France.

Le programme des Nations Unies a mené une étude montrant que dans la région du vortex, 46.000 morceaux de plastique flottent pour sur chaque kilomètre carré d’océan et que cette poubelle marine circule à une profondeur de 30 mètres. Cette énorme nappe n’est pas statique et dérive parfois vers les côtes.

Developpement durable article

Cette poubelle flottante gigantesque est située à proximité de la plus grande réserve marine du monde.

Le danger pour les oiseaux, les tortues, les poissons est d’ingérer les multitudes de déchets de toutes sortes, notamment plastiques. Ces déchets peuvent « remonter » ensuite la chaîne alimentaire, potentiellement jusqu’à l’homme.

Le plastique met entre 100 et 1000 ans à se dégrader dans la nature. Cela peut avoir des conséquences sur la faune et la flore.

Plastiques – Le saviez-vous ?

En 1990, 80.000 chaussures Nike se sont échappées du navire Hansa Carrier. Pendant les trois années suivantes, les côtes de l’Océan Pacifique ont vu surgir des chaussures récupérées par les habitants de Colombie britannique, de Washington, de l’Oregon et de Hawaï.

Des cargaisons de 30.000 jouets pour salle de bain se sont aussi échouées 4 ans plus tard. Des milliers de petits canards jaune en plastique flottaient dans les côtes du Pacifique (+ d’infos sur sur timesonline.co.uk du 28/06/07, en anglais).

*

Sur le plastique et les océans