En ville, on composte ses déchets aussi !

Rédigé par Consoglobe, le 6 mar 2012, à 17 h 48 min
En ville, on composte ses déchets aussi !

Le compostage des déchets, c’est bien joli et facile…surtout à la campagne ou pour les particuliers urbains qui disposent d’un carré de jardin ! Mais qu’en est-il du compostage dans les grandes villes où la verdure se fait bien plus rare ? Pas de problème ! La solution existe, la preuve…

J’habite en ville et je composte mes déchets !

ComposteurNous sommes de plus en plus nombreux à vouloir transformer nos fins de repas en engrais naturel pour le jardin et les fleurs. Même les particuliers urbains vivants en appartement veulent tenter l’expérience. De ce fait, à Lyon ou encore à Rennes, le compostage collectif, déjà popularisé en Suisse, fait de plus en plus d’adeptes.

Comment font-ils ? Facile :  on prend un bio-seau à la main pour stocker épluchures, marc de café etc., et on déverse les déchets dans l’un des composteurs en bois ou plastique installés par la ville dans les jardins de l’édifice. Neuf mois plus tard, les habitants obtiennent un compost qu’ils pourront verser dans leurs bacs à fleurs.

Compostage en ville, des règles à suivre

Une initiative au succès croissant qui n’est pas passée inaperçue à Paris ! La capitale se lance dans l’aventure depuis avril 2010 en sollicitant copropriétés, immeubles et bailleurs.

Toutefois, pour que le projet soit mené à terme, certaines conditions sont à respecter :

  • les habitations doivent être munies d’un espace vert ;
  • au moins 15 résidents doivent accepter de participer ;
  • l’accord du syndic ou du bailleur est impératif ;
  • un référent devra être désigné parmi les résidents afin que le déroulement du projet se passe correctement.

Une fois toutes ses consignes validées, la Direction de la propreté et de l’eau de Paris n’a plus qu’à fournir le composteur, les bio-sceaux et le mélangeur (oui, pour mélanger la texture de temps en temps). Puis, le cabinet garantit un accompagnement personnalisé de neuf mois, parfait pour les novices !

compost déchetsOutre un engrais naturel efficace, le compostage collectif permettrait aussi de réduire la facture des collectivités d’une tonne et demie de déchets par an et par site pour une moyenne de quinze familles volontaires par site…

Vous vivez en ville et désirez composter vos déchets ? Si vous répondez aux critères cités ci-dessus, il ne vous reste plus qu’à vous présenter devant la mairie de votre ville !

Sur le même thème

Article publié en mai 2010

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !



8 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour, comme le dit Antoine, on peut utiliser le lombricompostage, et c’est ce que je fais depuis deux ans. On trouve les lombricomposteurs dans les magasins Nature et découverte et en jardinerie, ou sur internet. J’ai réduit ma poubelle de moitié depuis que je fais ça et en plus je récolte de l’engrais liquide pour mes plantes d’appartement, naturel 100%, plus du terreau. Ma terrasse ne fait que 2 à 2.50 m². On composte les épluchures de légumes et fruits, sauf agrumes, et on ajoute 30 % de matière sèche, sacs papier des légumes, rouleaux finis de papier hygiénique, sauf les papiers chlorés ; donc un autre allègement des poubelles…

  2. La copropriété n’erst pas équipée pour le compostage. Cependant, je dispose d’une terrasse où il serait possible d’installer un composteur. Suis-je éligible pour avoir un composteur tout de même?

  3. La copropriété chez moi n’est pa

  4. Je composte depuis 4 ans maintenant. Au départ je vivais dans une petite copropriété avec une cour dans laquelle était situé le compost en bois. Le mot d’ordre était juste d’éviter de mettre les déchets de viande ou de poisson pour ne pas attirer les rats ou d’autres petites bêtes du même genre.

    Ayant emménagé dans une maison (toujours en centre ville) il m’a semblé tout naturel d’installer un compost dans mon jardin. Je ne pourrais plus m’en passer d’ailleurs !

    Comme quoi, qu’on soit en maison individuelle, en immeuble, en ville ou à la campagne, composter est un geste simple.

  5. A noter qu’en ville, on peut aussi pratiquer le lombricompostage.

    • Je ne vois pas du tout ce que veut dire ce terme qui ne figure pas dans mon lexique. Quoi qu’il en soit, pourrais-je pratiquer votre méthode en ville, en étage élevé, sur ma terrasse???

  6. Bonjour Cécile vous pourrez trouver votre réponse sur le blog Consommer Durable

  7. J’habite en centre ville (à Marseille)et j’ai la chance d’avoir un jardin. L’idée d’installer un composteur m’intéresse mais est-ce que ça ne risque pas d’attirer les rats ou autres nuisibles?

Moi aussi je donne mon avis