Talacatak, quand les déchets jouent de la musique

Talacatak, quand les déchets jouent de la musique

On connaissait déjà ce principe redoutablement efficace de la revalorisation des déchets. L’association Talacatak a décidé d’ajouter une dimension artistique et des notes de musique à cette pratique : bidons, canettes, boîtes à œufs se transforment en instruments à percu, à vent ou à cordes !

Talacatak pour une approche écologique artistique, éducative et sociale

Talacatak est une association culturelle reconnue d’utilité publique créée à Paris en 2004. Son fondateur, Lionel Haïun a eu la brillante idée de transformer les déchets en instruments de musique en croisant un bidon abandonné en pleine rue !

Pour transmettre cette idéologie, l’association met en place des ateliers ouverts à tous, car basés sur le principe de l’éducation populaire, entre musique, art et environnement.

- TALAfabric pour apprendre à fabriquer soi-même ses instruments de musique. Une soixantaine d’instruments sont réalisables !
Il est prévu qu’une quarantaine d’entre eux soient mis à la vente, et parmi eux des instruments de musique brésilienne comme le zabumba, la cabassa ou encore le repique de mão

- Eco orchestre où on apprend à jouer mais aussi à composer en groupe ;

- Les ateliers Eco marionnette pour sensibiliser autrement à l’écologie grâce à des marionnettes fabriquées à partir de matériaux de récup ; l’animation est assurée par des artistes marionnettistes, plasticiens et conteurs.

- Brico-écolo pour aiguiser la créativité de tous en montrant comment fabriquer des objets de déco ou du quotidien tels que des cadres photos à base de bouchons en plastique ou du mobilier de bureau grâce à du papier usagé entre autres.

  • Pour en savoir plus sur les activités de l’asso : talacatak.org

*

Cela me donne une idée

Sur le thème de la revalorisation des déchets :