Trop de substances toxiques dans les produits pour bébé

Une étude de l’ONG WECF a été publiée le 15 février dernier. Elle passe au crible 341 produits cosmétiques pour bébé : parmi eux, 299 produits contiennent des ingrédients considérés “à risque élevé” pour la santé. De nombreuses marques de lingettes sont citées dans l’étude. Des alternatives plus naturelles sont possibles.

Trop de substances toxiques dans les produits pour bébé

L’ONG Women in Europe for a Common Future (WECF – femmes en Europe pour un avenir commun) est un réseau international de 150 organisations environnementales et féminines. Elle agit « pour construire avec les femmes un monde juste, sain et durable », d’après le site de l’ONG. L’un de ses objectifs est de sensibiliser les femmes aux polluants contenus dans leur environnement.

Elle a réalisé une étude publiée le lundi 15 février dernier alertant sur les produits potentiellement dangereux contenus dans les cosmétiques pour bébé. 341 produits ont été analysés, lingettes, shampooings, lotions, laits de toilette, eaux de toilette et produits solaires. L’ONG a analysé les ingrédients tels qu’indiqués sur les étiquettes de ces produits. Des résultats préoccupants.

88 % des produits contiennent des ingrédients « à risque élevé »

Les produits considérés « à risque élevé » contiennent des allergènes ou des produits considérés comme dangereux pour la reproduction. On retrouve par exemple de la méthylisothiazolinone (allergène) dans 19 produits dont 7 lingettes, et du phénoxyéthanol, un conservateur soupçonné d’effets toxiques sur la reproduction, dans 54 produits dont 26 lingettes.

Les parfums sont retrouvés dans la quasi-totalité des produits : 226 sur 341. Ils sont classés à risque élevé car présentent des risques d’allergie. L’ONG s’étonne de l’omniprésence des parfums dans les produits pour bébé, alors qu’ils n’apportent pas de plus-value en termes d’hygiène ou de santé.

Dans les ingrédients classés « moyennement toxiques », qu’on retrouve dans 181 produits, on retrouve des agents potentiellement irritants, EDTA, laureth et lauryl sulfate, ainsi que des nanoparticules.

Ces produits considérés comme dangereux sont pourtant autorisés par les autorités sanitaires. La Fédération des Entreprises de Beauté (FEBEA) a réagi à cette étude en garantissant que « tous les produits pour bébé sont sûrs ». Elle rappelle que les produits pour bébé sont soumis à une exigence particulière et que les contrôles sont réguliers. « Lorsqu’un danger est avéré, la substance est immédiatement interdite ! » s’exclame-t-on à la FEBEA.

En attendant, il est toujours mieux d’éviter les risques de contamination pour la santé de son bébé.

Éviter les risques : quels produits utiliser pour les bébés ?

L’ONG WECF en appelle au principe de précaution. Elle demande aux pouvoirs publics d’interdire les produits classés comme dangereux dans les cosmétiques pour bébé, et de poser un moratoire sur les produits considérés comme perturbateurs endocriniens.(1)

Elle préconise aux parents :

  • de privilégier les produits sans parfum, superflus pour les bébés ;
  • d’éviter les lingettes, sauf en cas de déplacement ;
  • de privilégier le nettoyage au savon doux et au gant ;
  • d‘éviter les eaux nettoyantes et eaux de toilette, l’eau du robinet est généralement tout à fait recommandée ;
  • de faire attention à l’utilisation des huiles essentielles, qui doivent être appliquées de façon très diluée.

Il existe des alternatives faciles à mettre en place chez soi pour éviter l’utilisation de lingettes. Le bon vieux gant de toilette est la solution à privilégier pour le nettoyage de bébé. Le liniment oléocalcaire est à privilégier pour le nettoyage des fesses, à acheter ou à faire soi-même.

Illustration bannière : Bébé crème – © SvetlanaFedoseyeva Shutterstock