Favoriser le sommeil des enfants pour le bien-être des parents

Le sommeil des enfants est l’une des clés essentielles à leur santé et leur bien-être… Tout autant que pour les parents. Consoglobe.com vous propose des conseils pour que toute la famille dorme bien et de manière naturelle.

Favoriser le sommeil des enfants pour le bien-être des parents

Le sommeil a des fonctions essentielles chez les enfants puisqu’il régule l’hormone de croissance qui permet à l’enfant de grandir. Par ailleurs, le cerveau se développe pendant la nuit, et le rêve permet à l’enfant de faire une sorte de « bilan » des expériences acquises au cours de la journée. Un manque de sommeil peut également entraîner des problèmes de santé, comme l’obésité ou le diabète.

Les besoins en sommeil de chaque enfant sont différents, mais on peut identifier des « fourchettes » de sommeil par tranche d’âge. La Fondation Nationale américaine du sommeil, citée par slate.fr, a estimé ces besoins comme tels :

  • Les nouveau-nés (de 0 à 3 mois) ont besoin de 14 à 17 heures de sommeil par nuit.

  • Pour les nourrissons (de 4 à 11 mois) entre 12 et 15 heures de sommeil suffisent.

  • Les tout-petits (de 1 à 2 ans) doivent dormir entre 11 et 14 heures par nuit.

  • Pour les enfants d’âge préscolaire (3-5 ans), la fondation préconise entre 10 et 13 heures de sommeil par nuit.

  • Les enfants d’âge scolaire (6-13 ans) ont besoin de 9 à 11 heures de sommeil par nuit.

  • Les adolescents (14-17 ans), quant à eux, récupèrent entre 8 et 10 heures de sommeil.

baby-1266116_640sommeil-enfants-bien-etre-parents

Bien évidemment, même chez les enfants, il y a les petits et les gros dormeurs. Il faut donc apprendre à connaître les besoins et les cycles du sommeil de chaque enfant et s’y adapter : inutile de forcer un enfant à dormir s’il n’en ressent pas le besoin. De même pour les bébés, évitez par exemple de les réveiller pour leur donner à manger.

Si votre enfant éprouve des difficultés à s’endormir, pas de panique : notre état de stress va influencer le sien et vice-versa. Si vous êtes stressés par le sommeil de votre enfant, un cercle vicieux va s’instaurer et l’endormissement sera de plus en plus difficile pour tous. C’est pourquoi il vaut mieux, pour lui comme pour nous, privilégier un moment de calme avant d’aller au lit.

D’autre part, relativisons ! Il est tout à fait normal que les bébés et certains enfants pleurent avant de dormir : une certaine appréhension est toujours ressentie, et c’est aussi le moment où l’enfant relâche les tensions qu’il a pu accumuler dans la journée.

Sept conseils pour le sommeil des enfants

Instaurer un rituel pour le coucher

L’enfant doit avoir des repères et comprendre qu’il est temps d’aller dormir. Il est donc important d’installer un rituel avant d’aller se coucher. Le bain, puis des mots doux et calmes et une berceuse par exemple pour les plus petits. Pour les plus grands, on peut raconter une histoire avant d’aller se coucher ou proposer un livre à lire au lit.

Sommeil des enfants, environnement propice

© FamVeld / Shutterstock.com

Favoriser un environnement sain

L’enfant doit sentir qu’il est dans un environnement de repos, propice au sommeil. Dans l’aménagement de sa chambre, privilégiez les couleurs douces, tout comme pour le linge de lit et les pyjamas. Évitez également de mettre de jouets dans le lit des enfants car ils doivent comprendre que le lit est un endroit pour se reposer et pas pour jouer.

Voir le conseil suivant : Éviter la consommation de stimulants