Se loger mieux et plus écolo : enquête de Capital Terre

Rédigé par Jean-Marie, le 26 avr 2012, à 19 h 44 min
Se loger mieux et plus écolo : enquête de Capital Terre

Difficile de faire plus important que l’habitat ; avec la santé et l’alimentation, il est au coeur de nos vies. Or, chaque année, il se construit près de 30 millions de logements sur terre. Et chaque jour, des millions d’autres sont mis en travaux pour être transformés ou mieux aménagés. Avec quel impact, c’est ce que l’émission de dimanche de Capital Terre nous dévoile.

On peut habiter autrement !

Pour loger 200 000 habitants de plus chaque jour sur la planète. L’humanité construit toujours plus. Toutes ces constructions – maisons, villas, immeubles – ont un impact inouï et insoupçonné sur l’environnement d’un bout à l’autre de la planète.

< L’horreur de l’urbanisme chinois

Des forêts de gratte-ciels ou des kilomètres de zones pavillonnaires s’étendent chaque jour un peu plus en réduisant les terres disponibles. D’un continent à l’autre, vous verrez d’ailleurs comment certains pays n’hésitent pas à piller du sable chez leurs voisins pour continuer à s’agrandir.

. Planetoscope : hectares gagnés par la ville en Europe
. Planetoscope : les naissances dans le monde en temps réel !

Isolants naturels, maisons en bois ou passives, … les solutions durables existent

Mais désormais, de nouvelles manières d’habiter mieux chez soi voient le jour. Il existe des solutions pour construire et vivre plus écolo, en dépensant moins et en étant plus respectueux de la planète.

Maisons en matériaux naturels et renouvelables, isolation performante pour faire baisser la note de chauffage ainsi que les émissions de Co2 – songez que nos logements sont responsables du quart de ces émissions sur la planète et contribuent fortement au réchauffement climatique. Nouvelle façon d’habiter ensemble en partageant les frais et les équipements : vous découvrirez des solutions inédites, à la portée de la plupart d’entre nous.

Des solutions qui aujourd’hui, s’imposent à nous de toute urgence.

Pour son 4e numéro, Capital Terre a décidé de nous en présenter et de s’intéresser aux incroyables enjeux environnementaux de nos habitations. maison en bois

Des maisons en bois vosgiennes aux habitats groupés danois, des tours en terre du Yemen aux villas écolos australiennes, en passant par les immeubles incroyables de Singapour avec piscine à 200 mètres d’altitude, …

Une enquête pour explorer les nouvelles solutions écolos qui nous concernent tous. Thomas Sotto et son équipe vous feront découvrir des lieux spectaculaires et tenteront de répondre à une question vitale : à quoi peut ressembler le logement idéal qui nous permette de vivre et d’habiter tous ensemble sur Terre sans porter atteinte à l’environnement  ?

On attend vos réactions à une émission qui a l’air passionnante !

Un film de Christophe Brulé, Emmanuel Leclercq et Jean-Bernard Schmidt, C-Productions

Dimanche 29 avril 2012 à 20h50
Cliquez ci-dessous pour voir la bande annonce :

*

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. d’accord pour construire des logements moins énergivores,mais il faudrait avant tout ralentir la natalité de beaucoup de pays ,car outre le fait de loger tous ces humains il faut les nourir,ce qui entraine la déforestation ,la pollution,les conflits,les ressouces de la terre ne sont pas illimitées.

    • Oui, et à commencer par la natalité de la France, pays qui n’a pas honte d’être le plus prolifique d’Europe !
      D’autant que ce n’est pas tant le nombre d’humains qui compte que l’empreinte écologique de chacun d’eux, et de ce côté-là chaque nouveau-né français de plus est une catastrophe de plus pour l’environnement (quand allouera-t-on enfin des allocations aux femmes responsables qui s’engagent à ne pas procréer, plutôt que de faire le contraire et d’inciter de toutes les façons — notamment pécuniaires – les gens à procréer ?).
      À la naissance de combien de Maliens, par exemple, équivaut la naissance d’un seul Français ? il serait intéressant de le savoir.

  2. Une maison, toute écologique soit elle ira toujours dévorer de l’espace. Les PLU sont totalement inadaptés aux problèmes du logement. Je suis en train de dessiner une maison pour des clients faisant construire en banlieue lyonnaise où la surface de terrain minimum pour édifier une maison est de 1250m2 ! Cherchez l’erreur !
    Des maisons écolos, a priori tout le monde en veut ! Mais peu peuvent se les offrir, la loi de finance 2010 n’a pas fait long feu ! Quant aux négoces de matériaux de bâtiment, aucun ne joue le jeu, la laine de bois sera toujours plus chère que la laine de verre…alors a défaut de maison ecolo, on peut toujours opter pour une maison très bien isolée meme avec des matériaux classiques ( briques de terre cuite, isolant a forte résistance thermique, poêle a pelets…) et si possible sur un petit terrain bien exposé. On peut toujours rêver, la plupart des maisons construites en France n’atteignent meme pas la RT2005 en vigueur…

  3. Une maison, toute écologique soit elle ira toujours dévorer de l’espace. Les PLU sont totalement inadaptés aux problèmes du logement. Je suis en train de dessiner une maison pour des clients faisant construire en banlieue lyonnaise où la surface de terrain minimum pour édifier une maison est de 1250m2 ! Cherchez l’erreur !
    Des maisons écolos, a priori tout le monde en veut ! Mais peu peuvent se les offrir, la loi de finance 2010 n’a pas fait long feu ! Quant aux négoces de matériaux de bâtiment, aucun ne joue le jeu, la laine de bois sera toujours plus chère que la laine de verre…alors a défaut de maison ecolo, on peut toujours opter pour une maison très bien isolée meme avec des matériaux classiques ( briques de terre cuite, isolant a forte résistance thermique, poêle a pelets

  4. Sans avoir vu l’émission :
    Les nouvelles constructions écolo, c’est bien mais le plus important c’est plutôt d’améliorer les anciennes ! Et je ne parle pas de détruire pour reconstruire écolo mais bien de “rénovation” écologique. Si les propriétaires isolaient simplement mieux les bâtiments (et je parle aussi bien des appartement que des couloirs). Je suis locataire et malgré que j’ai informé ma propriétaire de la mauvaise isolation de l’appartement (vieille fenêtre en bois), c’est moi qui suis allée chez Mr Brico dépenser 35 € juste pour poser des joints d’isolation pendant la vague de froid… Certes, ceci n’est qu’un palliatif et la vraie solution serait de changer les fenêtres mais je ne suis que locataire.
    L’isolation est primordiale et elle n’est pas seulement écologique, elle est aussi économique !

    • Il faut savoir que les propriétaires ont des aides de l’état par l’intermédiaire de l’ANHA pour rénover les logements qu’ils louent. Vous pouvez intervenir auprès de votre propriétaire si vous avez un logement énergivore. Depuis 2007 votre propriétaire doit vous fournir un DPE pour chaque locations. Comparez et demandez à votre propriétaire de faire le necessaire. Les gros travaux ou les travaux d’isolations sont à sa charge.

Moi aussi je donne mon avis