Préférer les déodorants bio ou traditionnels ?

Les cosmétiques bio connaissent un engouement palpable depuis quelques années. En raison des polémiques toujours présentes quant à l’usage des déodorants conventionnels, consoGlobe s’est penché sur le cas concret de ces derniers. Faut-il préférer les déodorants bio aux déodorants traditionnels ? Que contiennent les déodorants bio ? Nous avons posé la question à Laurence Coiffard, cosmétologue.

consoGlobe : Mme Coiffard, quelle(s) formation(s) avez-vous suivie(s) ?

L.C  : Je suis pharmacienne de formation. Puis, j’ai fait un DEA ainsi qu’une thèse de physico-chimie. Et je suis devenue Professeur de Cosmétologie à la Faculté de Pharmacie de Nantes.

En tant que cosmétologue, pouvez-vous nous dire quelles sont les différences entre les produits cosmétiques bio et les produits cosmétiques de synthèse ?

L.C : Alors, attention, "synthèse" n’est pas le bon terme car les cosmétiques bio sont composés de beaucoup de produits de synthèse ! Il vaut mieux dire les cosmétiques traditionnels ou conventionnels car c’est comme cela que nous les appelons.

A mon sens, la principale différence que je considère comme gênante est la question de la tolérance. En effet, les cosmétiques bio sont conservés par des huiles essentielles et de l’alcool qui peut générer des problèmes en termes d’allergies, même si les chiffres restent marginaux.

CosmétiquesQue pouvez-vous nous dire concernant les déodorants conventionnels par rapports aux déodorants bio ?

L.C : Il y a très peu de différence entre le déodorant bio et le déodorant traditionnel. Dans les deux cas, c’est une base de parfum destinée à masquer les mauvaises odeurs. Toutefois, certains anti-transpirants bio sont les cosmétiques les plus catastrophiques du marché car il peut s’agir d’aluminium quasi pur. Ainsi pour les personnes qui les utilisent quotidiennement, cela représente un danger.

Le déodorant traditionnel fait pourtant polémique et a été accusé à plusieurs reprises de causer le cancer du sein…

L.C : Le déodorant conventionnel ne cause absolument pas le cancer du sein. Ces propos sont le résultat d’une seule publication d’une scientifique qui s’appelle Philippa Darbre. Mais tous les scientifiques un temps soit peu sérieux remettent en cause cette publication en indiquant que l’étude avait été extrêmement mal menée.

Déodorant conventionnelQuel est selon vous le déodorant le moins risqué, le plus naturel ?

L.C  : Le déodorant le plus naturel est celui qui est formulé à base de molécules odorantes ou agents de masquages, sans aluminium. Un vrai déodorant ne doit pas stopper la transpiration et ne doit surtout pas contenir d’aluminium. Le flou est sans doute entretenu volontairement par l’industrie cosmétique, mais beaucoup de produits appelés "déodorants" renferment en réalité de l’aluminium et sont donc des anti-transpirants de fait. Selon moi, l’utilisation de produits de masquage qui ne bloquent pas la transpiration est intéressante. Les huiles essentielles par exemple, sont  de bons déodorants.

>>>La suite de l’interview Déodorant bio de Laurence Coiffard

Lire également sur les cosmétiques bio