Pollution de l’air, les dangers qui guettent dans l’atmosphère

La pollution de l’air c’est ‘l’introduction par l’homme, directement ou indirectement, jusque dans les espaces clos, de substances ayant des conséquences préjudiciables, de nature à mettre en danger la santé humaine’. Quels sont donc les dangers qui nous guettent dans l’atmosphère ?

Pollution de l'air, les dangers qui guettent dans l'atmosphère

Ce n’est pas un secret, la pollution atmosphérique problème de santé pour tous. Des spécialistes réuni par l’AFSSA en 2004 ont mené une étude sur 76 agglomérations françaises comptant 15 millions de personnes âgées de 30 ans ou plus. Ils ont évalué l’impact sur la santé d’une exposition chronique aux particules fines à part de  6 % à 11 % de la mortalité par cancer du poumon (de 600 à 1.100 décès) et de 5 % à 7 % de la mortalité par maladie cardio-respiratoire (de 3.000 à 5.000 décès).

Le danger des particules

Les polluants atmosphériques sont présents sous forme de gaz ou de particules fines ou ultrafines que l’on respire. Les plus petites sont les plus nocives et dangereuses car elles pénètrent encore plus profondément dans le système respiratoire. Elles peuvent même atteindre le système cardiovasculaire. Le diesel est accusé de diffuser des particules fines que les pots catalyseurs ne détruisent pas.

Une étude néerlandaise estime que les effets à long terme des particules dans l’air représenteraient environ 60 % des maladies en lien avec les pollutions tandis que la pollution de l’air intérieur (tabagisme passif, radon, humidité…) atteindrait 6 %. Ces maladies environnementales représenteraient 5 % du poids total des maladies aux Pays-Bas.

pollution échappement danger

Une autre étude sur le nombre de décès dus à la pollution atmosphérique en Autriche, en France et en Suisse estime ce nombre à 6 % des décès totaux, soit 20.000 décès annuels.

Pour l’Europe, 100.000 décès et 725.000 années de vies perdues par an seraient attribuables à l’exposition aux particules fines. Ces chiffres alarmants sont à rapprocher du droit de respirer un air qui ne nuise pas à sa santé reconnu par la loi sur l’air du 30 décembre 1996.

Les 4 gaz polluants principaux sont :

  • le monoxyde de carbone (CO) ;
  • l’ozone (O3) : à ne pas confondre avec l’ozone de la « couche d’ozone », l’ozone de surface est un polluant toxique qui se forme au sol. Elle apparaît quand les oxydes d’azote et les composés organiques volatils, issus des véhicules et des usines, se transforment sous l’action des rayons solaires et de la chaleur. L’ozone est l’une des principales composantes du smog qui est un brouillard jaunâtre causée par un cocktail de polluants atmosphériques (ozone + particules fines). L’ozone peut se retrouver jusqu’à 800 km de son point d’origine et est donc un des principaux « produit » exportés dans le monde (sic) ;
  • le dioxyde de soufre (SO2) ;
  • le dioxyde d’azote (NO2).

Les polluants chimiques :

Photo de bannière : smog sur la Cité interdite, importante pollution de l’air à Pékin, en Chine.