Pas de sanctuaire pour les baleines

Pas de sanctuaire pour les baleines

La proposition de sanctuaire pour les baleines en Atlantique Sud a été rejetée par la Commission baleinière internationale.

Rejet du sanctuaire pour les baleines, une triste nouvelle

La Commission baleinière internationale, dont la mission est de réglementer la chasse au cétacé, a une nouvelle fois rejeté le projet de sanctuaire pour les baleines. Une nouvelle fois car cette proposition a déjà été soumise deux fois au vote de la Commission, sans succès.

Les 59 pays présents ont voté et si 38 étaient pour l’adoption de cette zone de répit pour les baleines, 21 ont voté contre ; ce qui ne permet pas d’obtenir les 75 % de voix favorables nécessaires à l’acceptation du projet.

Le Japon crie victoire !

Le premier pays à se féliciter du refus de la proposition, c’est bien sûr le Japon qui juge la nécessité d’un sanctuaire pour baleines “sans fondement scientifique”.

Du côté de Greenpeace, le rejet de cette proposition est mal vécu et l’organisation accuse même le Japon d’acheter le vote d’autres pays pour s’assurer que le sanctuaire ne voit pas le jour. Une accusation qui ne date pas d’hier.

Du côté du WWF, on dénonce la pression subie par les baleines et marsouins notamment à cause du développement de projets d’exploration pétrolière off-shore. En Russie par exemple, une plate-forme de forage va peut-être s’installer près de l’aire d’alimentation de la baleine grise du Pacifique Nord-Ouest. Or cette espèce est en danger critique d’extinction et seules 26 femelles vivent encore. Une perte, aussi minime soit-elle, pourrait être fatale à cette espèce.

L’argument scientifique pour mieux vendre la viande de baleine

Officiellement, le Japon pêche la baleine pour des raisons “scientifiques”. Mais les cétacés pêchés finissent tout de même sur les étals des marchés, le pays arguant qu’il s’agit là d’une tradition culturelle. Cette année, le quota du Japon était de 985 cétacés mais la pression des organisations et associations internationales a permis de réduire le nombre de baleines réellement tuées.

Les baleines face à de nombreuses menaces.

baleineTout d’abord, le réchauffement climatique et l’augmentation de la température l’eau modifient leur milieu naturel. Ce sont l’ensemble des écosystèmes qui sont en danger. La chasse est un autre problème et peut directement menacer la survie des cétacés si plusieurs individus d’une même espèce sont abattus. De même, il y a une certaine barbarie quand des baleines sont mal harponnées et parviennent à s’échapper, blessées ou quand une baleine est amenée à bord et se vide de son sang jusqu’à mourir. Le Japon utiliserait d’ailleurs des harpons à tête explosive… Tout cela pour quoi, pour la science ! ? La chasse à la baleine est de plus en plus un combat d’arrière-garde. Plusieurs enquêtes rapportent d’ailleurs que la viande de baleine ne se vendrait plus si bien au Japon…

Les baleines tuées par les navires

Entre 1979 et 2009,  les baleines de l’Atlantique nord ont continué à voir leur population stagner. Des chercheurs ont montré que, sur cette période, les décès de baleines ont été  deux fois sur trois causées par une activité humaine, pêche ou trafic maritime.

 

La chasse à la baleine continuera encore, même si elle n’est pratiquée aujourd’hui que par peu de pays, le Japon, la Norvège et l’Islande. Quand ce massacre arrêtera-t-il ?… Bientôt nous l’espérons.

*

Je réagis

La chasse doit cesser…