Où est la plus grande biodiversité du monde ?

Où est la plus grande biodiversité du monde ?

Savez vous où se situe l’endroit au monde où il y a la plus grande biodiversité, où il y a le plus grand nombre d’espèces animales ou végétales par hectare ? Si vous pensez à la forêt amazonienne du Brésil, vous n’y êtes pas tout à fait … mais presque.

La biodiversité la plus intense se situe …

… dans un endroit où sur 1 hectare se trouvent :

  • 644 espèces d’arbres et d’arbustes (1 762 au total dans les parc),
  • 567 espèces d’oiseaux,
  • 100 espèces de chauves-souris,
  • 185 espèces d’amphibiens,
  • 67 espèces enregistrées.
  • Il abrite près de 40 % des espèces de mammifères du bassin amazonien.
  • Étonnant  ! Il y a autant d’espèces d’arbres et d’arbustes dans un hectare du Parc Yasuní, qu’il existe d’arbres autochtones dans toute l’Amérique du Nord, estimés à 680 espèces

    Le parc national de Yasuni est donc l’espace de nature avec la plus forte biodiversité de la planète et se situe en Équateur, si l’on en croit l’Institut de recherche pour le développement. Il s’agit d’un parc de 9 823 km2, décrété Réserve nationale en 1973 pour protéger sa richesse naturelle incroyable surtout si on considère que les 9.820km2 du parc sont  minuscules comparés aux 6.683.926 km2 du bassin amazonien

    Cet espace protégé est d’une importance biologique exceptionnelle. Au aucun type d’activité extractive ne peut plus y être réalisée.

    Yasuni en sursis ?

    Le parc est menacé par sa richesse …. en pétrole, dont regorge son sous-sol, et très polluant à exploiter dans un milieu aussi luxuriant.

    En 2007, le gouvernement équatorien, dans une espèce de chantage à l’écologie, s’engageait à ne pas exploiter ce pétrole si les pays riches acceptaient de l’indemniser à hauteur de 4,8 milliards d’euros.

    En 2010, l’Allemagne a accepté de verser 33millions d’euros par an contre ce renoncement au pétrole. La France aussi mais sans s’engager pour un montant que les spécialistes ont estimé à 23 millions €.

     

    *

    Le dossier Biodiversité en danger