[moteurrecherche-post mot=”biodiversité”]


5 commentaires Donnez votre avis
  1. M’es bien

  2. Bonjour
    nous souhaiterions mettre en avant une tragédie qui est en train de se mettre en place au coeur de la Forêt de Fontainebleau . Forêt que l’ on dit si jolie à quelques KMS de Paris , classée également première forêt d ‘exception de France . Petit à petit des plantes invasives la défigurent ( le cerisier tardif ou Prunus Sérotina, l’ ailante ou Ailanthus Altissima, le raisin d’ amérique ou phytolaque ou Phytolacca Américana et le robinier ou Robinia Pseudoacacia)
    En ce qui concerne le phytolaque ,il est combattu aujourd ‘hui par les membres de notre association (ASABEPI) avec l ‘aval de l ‘ONF qui nous a fourni des outils . Nous avons cependant besoin de bras bénévoles tant l ‘invasion est grande mais aussi de votre participation pour signer une pétition car cette plante est encore cultivée pour réaliser des haies dans les jardins et pour confectionner des bouquets “tendances ”

    Certes encore une pétition mais il vaut mieux une pétition de plus aujourd’ hui , plutôt qu ‘ aucune biodiversité demain pour les êtres qui , finalement nous sont les plus chers : nos enfants et nos petits enfants .
    secure.avaaz.org/fr/petition/Ministres_de_l_agriculture_de_l_ecologie_scientifiques_Nous_demandons_l_arret_de_la_culture_et_a_la_vente_du_phytolaque

    ASABEPI

  3. Dans les points rouges en France, vous pouvez rajouter le marais de Riorges 42153, qui est menacer d’extinction pour la construction d’une zone commerciale dans une ville qui, par ailleurs, ferme ses magasins !
    Depuis 2000, nous nous battons pour que ce concentré de biodiversité survive et, malgré déjà un rejet au niveau national, le projet vient de refaire surface, sonnant le glas de cette zone humide de 3 ha en périphérie de la ville.
    A voir sur //apsm.net.free.fr

  4. Récemment on a admis que le tigre de tasmanie avait été décimé…or on n’en avait pas vu depuis 1936

  5. Jean-Marie

    Les milieux naturels et la biodiversité française
    La France se situe au huitième rang des pays hébergeant le plus grand nombre d’espèces animales et végétales menacées au niveau mondial. Ce constat résulte principalement des menaces pesant sur l’importante biodiversité des collectivités d’outre-mer, mais aussi sur les communautés méditerranéennes
    qui représentent aussi un point chaud de biodiversité. En métropole, sur les 696 espèces actuellement évaluées par l’UICN, 13 sont classées comme éteintes et 140 sont menacées de disparition (soit 20 %).

    la biodiversité en France

    18 % d’espèces métropolitaines et 22 % d’espèces ultramarines éteintes ou menacées dans les listes rouges[2] au 1er Janvier 2012 ;
    1,27 % de la superficie terrestre du territoire métropolitain classée en aires protégées avec protection forte au 1er janvier 2011 et 29,58 % en Outre-Mer ;
    29 % des français placent la disparition de certaines espèces animales ou végétales parmi les deux problèmes liés à la dégradation de l’environnement les plus préoccupants en 2011 ;
    au moins 23 765 participants actifs aux initiatives de sciences participatives liées à la biodiversité en 2011 ;
    Dépense nationale pour la biodiversité : 1 696 millions d’euros en 2009 ;
    43,7 % des eaux de surfaces sont considérées en 2010 comme étant en bon ou en très bon état.

Moi aussi je donne mon avis