MFC 2020, la maison qui recharge aussi la voiture

MFC 2020, la maison qui recharge aussi la voiture

En matière de maison écolo, l’innovation avance à grands pas avec des projets basse conso très nombreux. Exemple, après la construction de la Maison Air et Lumière, le groupe Maisons France Confort élabore un concept “maison + transport” = zéro énergie et zéro CO2. La construction de ce nouveau concept MFC 2020 a débuté au 1er semestre 2011 dans le Rhône, carrefour européen et seconde aire urbaine de France.

La maison MFC et l’environnement

En matière d’habitat durable, c’est un peu comme dans l’automobile ; on multiplie les concepts et les projets exploratoires séduisants. Ainsi, aux concept-cars correspondent des concept-homes qui préfigurent la maison de monsieur Tout le monde dans un avenir plus ou moins proche.

Exercices de style et technique, ces habitats exemplaires testent des solutions pratiques. Ainsi la maison MFC 2020 de Maisons France Confort propose une réponse à une préoccupation nouvelle : comment recharger ma voiture électrique  ?

Le Président de MFC, Patrick Vandromme, explique au sujet de ce concept alliant habitat durable à une solution de transport respectueuse de l’environnement : “Nous avons voulu démontrer de façon concrète que vous pouvez associer la maison individuelle et le transport dans une démarche d’éco-efficacité énergique »

La maison prototype de Saint-Priest produit donc de l’électricité photovoltaïque pour alimenter une BMW active E. La maison à énergie positive (Bepos) est calibrée pour fournir l’énergie électrique nécessaire à la voiture grâce à l’un des 6 modèles de bornes de recharge proposés et grâce à l’énergie produite sur place.

Quelle consommation ?

La maison témoin MFC2020 associe 16 partenaires industriels pour arriver à une performance énergétique de haut niveau : avec une consommation prévisible de 28,9 kWh/m2, la maison se qualifie aisément à la norme RT2005.

  • Grâce à 115 m2 de panneaux solaires (pour une surface totale de 164 m2 de plain-pied), la maison peut même afficher son titre Bepos (- 245 kWhep / m2 / an).
  • Il ne s’agit pas seulement de faire étalage de puissance électrique et de sobriété énergétique mais de démontrer la flexibilité de la domotique : le système interne adapte le comportement de la maison selon les températures extérieures et intérieures, selon la présence humaine ou pas, selon la consommation  du véhicule électrique (prévu sur une autonomie moyenne de 60 km).

Rappelons ici que 26 % des trajets automobiles font aujourd’hui moins de 2 km. Ces trajets courts sont les plus coûteux, les plus polluants, bruyants  ; d’où la nécessité du véhicule électrique durable. D’ailleurs, Jean-Michel Cavret (directeur de la stratégie électro-mobilité) déclare : ” La France a une conjonction favorable autour du véhicule qui est extraordinaire. Vous avez la combinaison d’une volonté politique, vous avez des constructeurs nationaux qui sont qualifiés sur les petites et les moyennes gammes de voitures (hors le poids, un élément extrêmement important dans le véhicule) et puis, vous avez la puissance de production d’EDF». Et d’ajouter : ” C’est fondamental qu’un véhicule électrique puisse offrir du plaisir de conduire.”

Bref, une maison sobre et maligne.

*

La suite p.2> Enjeux et objectifs du groupe Maisons France Confort