Les grands projets remis en question par ‘L’intérêt général et moi’

Réalisé par Sophie Metrich et Julien Milanesi, le documentaire ‘L’intérêt général et moi’ décrypte, à travers trois grands projets d’État, la notion d’intérêt général et, au-delà, l’état de la démocratie au XXIe siècle.

Les grands projets remis en question par 'L'intérêt général et moi'

L’autoroute A65 Langon-Pau, la ligne à grande vitesse du Sud-Ouest et l’aéroport de Notre-Dame des Landes : autant de projets controversés dans le domaine des transports dont Sophie Metrich et Julien Milanesi ont décortiqué les tenants et les aboutissants, dans le but d’inciter la réflexion autour de grandes thématiques : l’utilité publique, la décision collective, l’intérêt général, la démocratie.

Un film documentaire pour une réflexion sur l’intérêt général

Partant de leurs propres expériences de militants contre le projet d’autoroute A65, nos deux réalisateurs ont, six ans durant, interrogé des élus, des dirigeants politiques à l’échelle nationale comme locale, des militants associatifs, des journalistes, des fonctionnaires, etc.

Par ce travail, ils ont voulu montrer comment ces différents projets qui se veulent tous pensés pour le bien de la collectivité, ont opposé – et opposent encore dans le cas de Notre-dame des Landes -, les populations et les élus, apportant contradictions et tensions au sein de la technocratie d’état. Adoptant une attitude empathique et même si besoin naïve face aux personnes interviewées, Sophie Metrich et Julien Milanesi ont voulu « rendre justice aux gens [qu’ils interrogeaient] sans pour autant cacher [leurs] points de vue ».

La démarche de ce film documentaire, qui engage suffisamment d’acteurs différents pour que chaque spectateur puisse se construire sa propre opinion, vise à ce « que tout le monde arrive à réfléchir à cette question : ‘qu’est-ce que l’intérêt général ?’ ».

Un film collectif et collaboratif

Et pour allier l’utile à l’agréable, « l’intérêt général et moi » est le fruit d’un projet artistique collectif. Tout d’abord, il y a les deux réalisateurs, issus de parcours différents : l’économie pour Julien Milanesi avec une spécialisation dans le domaine des politiques publiques d’environnement et le cinéma pour Sophie Metrich avec une maîtrise de cinéma à Paris VIII.

Ils se sont également entourés d’une belle équipe de professionnels afin de créer un film original, à la fois ludique et artistique : une animation, appelée « le tableau économique », a été dessinée par Pantxo Desbordes et mise en couleur Prunelle Giordano. L’animation des personnages est le travail de Mathilde Germi, Géraldine Borghi traduit l’évolution du moi, Sébastien Dumont danse sur la musique du groupe Artus, dont les membres sont issus des villages où passe l’A65…

Ce film, soutenu par Attac et Agir pour l’environnement, en partie financé par une campagne de crowdfunding, sortira en salle le 1er juin, et il est déjà prévu aux programmes de nombreuses manifestations au cours de l’été.

Pour en savoir plus : http://linteretgeneraletmoi.tumblr.com

Illustration bannière : Rassemblement d’activistes – © Hadrian Shutterstock