Jardinage. Insecticide naturel contre les pucerons

Jardinage. Insecticide naturel contre les pucerons
Réagissez :
Donnez votre avis
Partagez :

Cathy nous propose une voici une recette écolo très simple mais très efficace, naturelle et à la portée de tous, pour venir à bout des pucerons. Les pucerons ne sont pas toujours gênants mais il faut savoir qu’ils attireront des coccinelles, des chrysopes et les syrphes. En cas de fortes invasions, il peut être nécessaire d’intervenir avec l’une des solutions naturelles proposées ci-dessous. Halte aux pucerons !!

pucerons

Les ingrédients de la lutte anti-pucerons

  • une tête d’ail blanc,
  • 1 litre d’eau du robinet et
  • un petit pulvérisateur en plastique d’1 litre> Écraser avec un pilon toutes les gousses de la tête d’ail, mélanger avec un litre d’eau du robinet -
    > Laisser macérer la préparation pendant 24 h -
    > Puis filtrer avec une passoire, remplir le pulvérisateur avec la « potion » obtenue -> Pulvériser ; c’est tout !
  • Les pucerons disparaîtront en quelques jours…

Un autre insecticide naturel contre les pucerons

L’absinthe, radicale contre les pucerons

On connaît surtout l’absinthe comme ingrédient d’une boisson fort prisée au 19ème siècle.
Mais saviez vous qu’elle est fort utile contre les pucerons ?
L’absinthe se cultive très bien dans toute terre de jardin et fait de jolies boules. Son feuillage argenté est très joli avec les rosiers qu’elle protège des ravageurs.

> Découvrir le détail de cette recette de l’insecticide à l’absinthe.

Les substances efficaces contre les pucerons

Le savon potassique, le purin d’ortie et le pyrèthre naturel peuvent servir en pulvérisation ; ils agissent par contact.

  • Attention au pyrèthre car il est efficace sur de nombreux insectes dont les prédateurs des pucerons et les insectes pollinisateurs. Son utilisation n’est donc recommandée qu’avec de grandes précautions.

Invasion de coccinellesLes coccinelles : lâcher des larves de coccinelles (Adalia bipunctata) est efficace mais attention à la météo car elles sont sensibles aux conditions climatiques. Il faut éviter de  lâcher les larves pendant les périodes de grand froid ou de fortes pluies. Il faut également éloigner les fourmis (s’il y en a) car elles élèvent les pucerons pour leur miellat (substance sucrée) et les protègent des prédateurs.

Contre le puceron laineux du hêtre, les produits de contact sont peu efficaces en raison de la couverture laineuse de ce puceron. Appliquez dès lors des jets d’eau puissants pour déstabiliser les colonies de pucerons puis introduisez des larves de coccinelles.

*

*

Je veux témoigner

Les petites bêtes qui nous embêtent…

 

 

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail

11 commentaires Donnez votre avis
  1. Toute une bonne leçon aux multinationales qui se croient tout permis avec les OGM et des tas de produits chimiques dans les aliments et produits de consommations, et ce, malgré les tas de pétitions et protestations de toutes sortes à nos dirigeants gouvernementaux.

    Patricia Turcotte
    Saint-Georges ( Qc )

  2. Bonjour,
    Nous développons depuis peu de temps un site internet qui pour but de fournir une collecte d’informations sur la terre diatomée, produit très peu connu en France mais très répandu en Amerique du Nord et Royaume-Unis en ce qui concerne la culture biologique en tant qu’insecticide naturel. Cette poudre est composée des coques de diatomées fossilisée entassées durant des millions d’années ayant donné naissance à une roche sédimentaire appelée diatomite. Une fois réduite en poudre, la Diatomite à la particularité de tuer la plupart des insectes de manière mécanique en entaillant leur abdomen et en absorbant leurs fluides tout en respectant l’environnement et les animaux. La Terre Diatomée a aussi des propriétés vermifuges, composée de plus de 14 oligo-éléments ( calcium,fer, magnésium,cuivre,manganèse) elle préviendrait des carences alimentaires… et bien plus encore tout cite,r nous vous invitons donc à visiter notre site Terrediatomee.fr pour en savoir plus.

  3. Mes pieds d’artichauts étaient infestés de pucerons, je préférais les faire fuir avant consommation. J’ai disposé des tiges de menthe avec leur feuilles proche des artichauts que je voulais consommer. Deux jours plus tard, il n’y avait pus aucun pucerons sur les pieds d’artichauts.

  4. Pour se débarrasser des petits pucerons noirs, une décoction de tabac à pulvériser 2-3 jours de suite et c’est parti!!! mais

  5. j’ai testé l’absinthe ! très décorative dans le jardin ! moi le mien 1m60 de haut !

    c’est radical contre les pucerons ! diluer la décoction avec un peu de savon lique et d’eau car ça crame les feuilles ! et pulvériser sur les zônes infestées 3 fois en 3 jours d’écart !

    • J’ai du mal à comprendre car j’ai planté de l’absinthe et elle est totalement envahie de pucerons qui paraissent l’adorer.

  6. Les coccinelles que vous montrez en photos sont des coccinelles asiatiques « la coccinelle asiatique est considérée comme une espèce invasive. D’origine exotique, elle se répand à très grande vitesse et elle représente une menace pour nos espèces indigènes et pour l’équilibre de nos écosystèmes. Nos coccinelles sont particulièrement menacées par la coccinelle asiatique car elle entre en compétition pour la nourriture, l’espace,… De plus, la coccinelle asiatique est capable de se nourrir directement des larves d’autres coccinelles, elle se comporte donc en plus comme un super-prédateur de coccinelles (on parle de prédateur intraguilde).

    Le deuxième problème que pose cette coccinelle affecte de manière encore plus directe l’homme. Etant prédatrice de pucerons, elle est généralement considérée comme un insecte utile, au même titre que les autres coccinelles. Cette coccinelle peut devenir un véritable fléau domestique : elle peut, par sa capacité à s’agréger par centaines voire par milliers d’individus dans les maisons pour passer l’hiver, rendre la cohabitation très désagréable. Les insectes peuvent se trouver partout, en grand nombre et émettre une substance jaunâtre mal odorante et toxique (mais sans danger pour l’homme à moins d’en ingérer de très grandes quantités). »
    Source: www .vienne-nature.asso.fr/acces-thematique/faune/insectes/coccinelle-asiatique.html
    « Très polyphage et très vorace, la coccinelle asiatique est capable de résister au froid et semble capable de s’adapter à de nombreux milieux. Dans certaines zones envahies, elle devient l’espèce de coccinelle la plus abondante, et menace ainsi, au moins transitoirement, l’équilibre des écosystèmes. En s’attaquant occasionnellement aux fruits comme le raisin, elle peut diminuer la qualité de la vendange. »
    inra.fr/Grand-public/Ressources-et-milieux-naturels/Tous-les-dossiers/Invasion-par-les-coccinelles-asiatiques

    Ma maison en est envahie (Seine et Marne) des grappes de centaines d’individus,j’en trouve partout une calamité!

  7. Plein d’autres recettes d’insecticide bio et d’insecticides écologiques ? un article de l’encyclo écolo sur les pesticides écologiques : http://www.encyclo-ecolo.com/Pesticides_bio

  8. pour les taupe comment les éloigner du jardin

    • tu mets une boule anti mites à chaque entrées de galeries et tes taupes vont fuir . voila , c’est tout simple et ça coute pas cher

    • les boules antimite sont toxiques pour l’environnement, planter plutôt un bâton dans la taupinière, y enfiler une bouteille vide à l’envers (bien sûr) les vibrations générées par la passage du vent et le mouvement de la bouteille feront fuir les taupes sans leur faire de mal et sans pollution!

Moi aussi je donne mon avis