L'importance du vitrage dans l'isolation thermique

L’importance du vitrage dans l’isolation thermique

Dans la maison, la chaleur s’échappe principalement par la toiture, à hauteur de 30 %. Mais un toit mal isolé n’est pas le seul coupable de fuites. Les vitres aussi sont un point sensible. Si les ouvertures vers l’extérieur représentent environ 13 à 14 % de la surface habitable, elles sont responsables de 10 à 15 % des déperditions de chaleur. D’où l’importance d’opter pour un vitrage performant.

Qu’est-ce qu’un vitrage performant ?

Les fenêtres représentent un élément important du bilan énergétique global de la maison. Pour que l’enveloppe de la maison soit performante, le choix d’un vitrage et de menuiseries adaptés est capital.

Les coefficients Uw et Sw

camera-thermique-fenetre-exterieureTout d’abord, le contexte de l’habitation joue un rôle important. En effet, le choix d’un type de vitrage sera fonction de l’exposition. Selon elle, on choisira les meilleurs coefficients thermiques exprimés en Uw et Sw afin d’optimiser son bilan énergétique.

Le Uw est le coefficient de transmission thermique. Celui-ci définit la valeur d’isolation thermique d’une fenêtre en exprimant la perte de chaleur. Ainsi, plus le coefficient est faible plus la fenêtre est isolante et performante.

Le coefficient Sw correspond au facteur solaire de la fenêtre, autrement dit sa capacité à transmettre la chaleur du soleil vers l’intérieur de la pièce.

Les différents vitrages

Le simple vitrage a laissé place depuis les années 1970 au double vitrage, beaucoup plus performant.

  • Le double vitrage consiste à enfermer entre deux verres une lame d’air ou un gaz améliorant l’isolation thermique. Il s’agit souvent de l’argon. Les deux verres sont séparés par un intercalaire en aluminium ou en acier. Le double vitrage le plus performant est à isolation thermique renforcée, avec une épaisseur d’au moins 24 mm. Le double vitrage réduit la déperdition de chaleur d’environ 40 % par rapport à un vitrage simple. Il est préconisé pour des pièces situées au sud, à l’est et à l’ouest car il permet de profiter de la chaleur naturelle du soleil.

Le saviez-vous ? S’il fait 0°C à l’extérieur et 20°C à l’intérieur, la déperdition énergétique d’une fenêtre simple vitrage est de 84 W/m². Pour une fenêtre double vitrage elle est de 28 W/m².

  • Le double vitrage à isolation renforcée ou VIR ou encore « vitrage faiblement émissif » : l’une des vitres est recouverte d’une fine couche d’oxydes métalliques, évitant une déperdition de chaleur d’environ 30 à 50 % par rapport au double vitrage standard. Sa capacité à isoler est 2 ou 3 fois supérieure à celui d’un double vitrage classique. Pour améliorer l’isolation acoustique, on intègre un vitrage feuilleté.
  • Le triple vitrage vise à améliorer le coefficient Uw en ajoutant une troisième, voire une quatrième plaque de verre. Efficace, il est préconisé dans des régions froides et pour des pièces exposées au nord, à l’est et à l’ouest quand le soleil est masqué par les arbres ou par d’autres habitations ou pour les maisons passives.

*

La suite p.2> Les différents matériaux