Les hôpitaux bio, c’est du sérieux !

Tandis que 20 % des cantines scolaires Françaises proposent actuellement des menus bio, il semblerait que les repas biologiques et les pratiques écolo se fassent désormais une place dans les hôpitaux…

Le bio bientôt dans tous les hôpitaux ?

Après la mobilisation lancée par le WWF pour favoriser le bio dans les cantines scolaires, voilà que cette initiative honorable se réitère pour les hôpitaux, par exemple en s’engagent à servir des repas bio et affichant aussi leurs menus et la qualité des eaux servies.

L’objectif est donc de proposer aux patients, aux familles mais aussi au personnel une alimentation saine, exempte de composés chimiques (engrais et pesticides). Ce qui est déjà le cas dans certaines cliniques.

Hôpitaux bio>>>Le ministère de la Santé recense 2807 établissements de santé publique sur le territoire national, dont les centres hospitaliers régionaux et universitaires (CHR-CHU). Un chiffre plus que doublé si l’on y inclut les établissements du secteur privé.

Les hôpitaux devront être plus responsables

Pour aller plus loin, l’objectif serait aussi d’inciter les hôpitaux à ne plus utiliser d’assiettes et de couverts en plastique, ni de produits d’entretiens puissants. Et pourquoi pas opter pour des matériaux de construction, des peintures et des colles plus sains, notamment.

Pour concrétiser tout cela, une convention d’engagements a été signée mardi 27 octobre dernier entre le ministère de l’Ecologie, celui de la Santé, la Fédération hospitalière de France (FHF), la Fédération des Etablissements hospitaliers et d’aide à la personne privés non lucratifs (FEHAP) et l’Ademe.

Hôpital écoloPour changer les comportements des établissements de santé, tout un arsenal de mesures est prévu en matière de gestion de l’eau, de l’électricité, des déchets. A commencer par une diminution de la consommation d’eau. Le personnel recevra des formations spécialisées et sera régulièrement sensibilisé aux enjeux du développement durable. Par ailleurs, les fédérations signataires seront chargées d’évaluer les progrès réalisés chaque année.

Il faut croire que la mesure porte déjà ses fruits puisque les projets commencent à se multiplier. Quelques nouveaux hôpitaux plus modernes, dotés d’installations thermiques recourant aux énergies renouvelables, et équipés de panneaux solaires verront le jour d’ici quelques années. Les établissements de santé, futurs modèles du développement durable ?

Hôpitaux et cliniques-Le saviez-vous ?

  • Il y aurait dix mille morts chaque année en France par erreurs médicales et évènements indésirables graves, ainsi que près d’un million de personnes atteintes d’infections nosocomiales.
  • A Béziers, la clinique Champeau a été sensibilisée aux démarches en faveur de l’environnement. La clinique privilégie l’énergie propre, le bois comme matériaux de construction, les médecines douces, les biberons en verre etc…Résultat : Moins d’épisiotomie (acte chirurgical consistant à ouvrir le périnée au moment de l’accouchement) et plus d’allaitement :

>>>Taux d’épisiotomie : 11 % contre 18 % la moyenne nationale,
>>>Taux d’allaitement maternel : 60 % contre 50 % la moyenne nationale.

Lire également sur l’alimentation bio

Article sur les hôpitaux bio rédigé par Elwina, nov 2009