L’entreprise Hace veut capter l’énergie de la houle

L'entreprise Hace veut capter l'énergie de la houle

Hydro Air Concept Expérimental (Hace) développe une idée originale, celle de capter l’énergie produite par la houle. Pour cela, il a mis au point un prototype capable de produire de l’électricité en utilisant la force des vagues. Zoom sur une innovation qui promet de belles avancées écologiques.

Jean-Luc Stanek : l’homme à l’initiative de Hace

Jean-Luc Stanek, passionnée d’écologie et de plongée sous-marine a profondément été choqué par la catastrophe de Fukushima. C’est pourquoi, il a créé Hydro Air Concept Expérimental (Hace) avec neuf amis ingénieurs.

vagues hace énergie houle
Installée sur l’écoparc de Blanquefort, à proximité de Bordeaux, l’entreprise a pour objectif de concevoir des machines capables de capter l’énergie de la houle.

Pour cela, elle utilise une technologie innovante d’énergie houlomotrice à colonne d’eau oscillante qui lui permet de produire de l’énergie.

Hace : utiliser la force des vagues pour produire de l’électricité

Jean-Luc Stanek a ainsi créé un dispositif breveté pour produire de l’énergie 24h/24, en utilisant la force des vagues. Et cela, quelle que soit leur taille et forme.

« Nous produisons 24 heures sur 24 à un prix inférieur au nucléaire et aux autres énergies renouvelables », souligne Jean-Luc Stanek.

vagues hace énergie houle

Jean-François Nothias, directeur du centre de services de Bordeaux Technowest affirme « conçue et adaptée aux conditions marines extrêmes, la machine Hace, qui fait l’objet d’un brevet mondial, est économiquement viable ».

Ainsi, Hace ambitionne de produire 5 % de l’électricité mondiale vers 2035, soit environ 2000 TWH (térawatts heure) annuels.