L’entreprise Hace veut capter l’énergie de la houle

Rédigé par Nolwen, le 21 Feb 2015, à 12 h 04 min

Hydro Air Concept Expérimental (Hace) développe une idée originale, celle de capter l’énergie produite par la houle. Pour cela, il a mis au point un prototype capable de produire de l’électricité en utilisant la force des vagues. Zoom sur une innovation qui promet de belles avancées écologiques.

Jean-Luc Stanek : l’homme à l’initiative de Hace

Jean-Luc Stanek, passionnée d’écologie et de plongée sous-marine a profondément été choqué par la catastrophe de Fukushima. C’est pourquoi, il a créé Hydro Air Concept Expérimental (Hace) avec neuf amis ingénieurs.

vagues hace énergie houle
Installée sur l’écoparc de Blanquefort, à proximité de Bordeaux, l’entreprise a pour objectif de concevoir des machines capables de capter l’énergie de la houle.

Pour cela, elle utilise une technologie innovante d’énergie houlomotrice à colonne d’eau oscillante qui lui permet de produire de l’énergie.

Hace : utiliser la force des vagues pour produire de l’électricité

Jean-Luc Stanek a ainsi créé un dispositif breveté pour produire de l’énergie 24h/24, en utilisant la force des vagues. Et cela, quelle que soit leur taille et forme.

« Nous produisons 24 heures sur 24 à un prix inférieur au nucléaire et aux autres énergies renouvelables », souligne Jean-Luc Stanek.

vagues hace énergie houle

Jean-François Nothias, directeur du centre de services de Bordeaux Technowest affirme « conçue et adaptée aux conditions marines extrêmes, la machine Hace, qui fait l’objet d’un brevet mondial, est économiquement viable ».

Ainsi, Hace ambitionne de produire 5 % de l’électricité mondiale vers 2035, soit environ 2000 TWH (térawatts heure) annuels.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Fan de consoGlobe depuis longtemps, j'apprécie de contribuer à son incroyable richesse de temps en temps pour redonner un peu de ce qu'il m'apporte : une...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. Je préconise une nouvelle rubrique :
    MAIS QUE SONT ILS DEVENUS ???
    tous ces beaux projets et innovations qui sont cités ici.
    De nombreux projets de production d’électricité / houle ont été mis au point.
    Je me souviens d’un beau  » serpent de mer « , de couleur rouge, mis au point et testé. Où est il ? Combien l’usine en fabrique par mois ? Il devait produire de l’électricité à foison……
    Et tous les autres projets ??????

  2. nos politiques suivent l’europe donc l’allemagne nos décideurs ne valent plus rien ils sont dirigé par l’europe anti francaise

  3. Chère Nolan, votre article nous laisse cruellement sur notre faim. Un peu de technique aiderait à la compréhension : quel est le principe ? Pourquoi cette forme en étoile ? Quel rapport avec le dessalement et comment ?
    Merci

    • Excusez, ma tablette ne connaît de Nolwen, elle a bien tort, c’est très joli …

  4. Énergie marémotrice existe depuis longtemps !
    pour exemple
    La première installation de production d’électricité utilisant l’énergie marémotrice est l’usine marémotrice de la Rance en France. Elle a été installée sur un site qui, avec des marées dont l’amplitude peut atteindre 13 à 14 mètres, avait déjà connu dans l’histoire de nombreux « moulins à marée ». Les travaux du barrage ont démarré en 1961, et l’usine fut définitivement achevée en 1966 .

    Depuis son raccordement au réseau en 1967, l’usine de la Rance dispose de 24 « groupes bulbes » possédant chacun un alternateur de 10 MW, soit une puissance installée totale de 240 mégawatt. L’usine produit 500 à 600 millions de kWh par an, soit entre 2000 et 2500 heures par an de fonctionnement en équivalent pleine puissance.

Moi aussi je donne mon avis