Comment bien utiliser son chauffe-eau solaire ?

Un chauffe-eau solaire est un moyen efficace et rationnel de produire de l’eau chaude sanitaire et de faire des économies d’énergie substantielles. Encore faut-il bien comprendre son système pour mieux l’optimiser…

Rédigé par Bernard Pierré, le 24 Aug 2020, à 7 h 58 min

Comme pour tout système basé sur une énergie renouvelable, la production d’une installation chauffe-eau solaire est tributaire des conditions météorologiques. Mettre au mieux ses consommations en phase avec les périodes de production permet d’optimiser grandement les économies réalisées.

Chauffe-eau solaire – Les critères de choix et d’exploitation importants

L’analyse des températures du capteur et du réservoir de stockage d’un chauffe eau solaire nous permet de tirer des enseignements pour optimiser l’efficacité d’un système.

Les observations d’une année de la consommation d’un chauffe eau solaire (<- lire notre article précédent) mettent en évidence qu’au delà de la performance du panneau, le système de stockage et l’organe de régulation sont des éléments essentiels.

Un système sophistiqué dont le fonctionnement est mal compris et dont les paramètres sont mal réglés est une dépense inutile. Il est hélas pourtant très courant que les appareils installés soient mis en fonctionnement avec des réglages standards qui ne seront jamais adaptés aux interactions du système global et aux conditions d’utilisation.

chauffe-eau solaire

Un système mal optimisé et c’est la douche froide… pour le porte-feuille aussi © LarsZ

Quelques conseils qui valent pour tous les types de chauffe-eau solaires

  • La réserve et tous les réseaux d’eau chaude doivent être soigneusement isolés pour limiter les déperditions. Attention aux circuits d’eau chaude très longs, mal isolés, ou passant dans des vides sanitaires froids. Dans toute installation, quelle que soit l’énergie, ces précautions évitent des pertes d’énergie. En été, ils peuvent occasionner des surchauffes dans la zone habitée.
  • Dans le cas d’un chauffe-eau solaire couplé à un appoint chaudière, les systèmes de régulation sont séparés et il n’est pas toujours simple de les faire travailler intelligemment ensemble. Ainsi, une chaudière qui apporte un appoint la nuit compromet totalement le bénéfice de l’apport solaire d’une journée ensoleillée qui suit. Une meilleure intégration des systèmes permet en général d’optimiser l’efficacité globale. Les systèmes de gestion technique sophistiqués peuvent dans certains cas tirer parti de prévisions météo.
  • Mais si les systèmes ne communiquent pas entre eux, il est appréciable que la production d’eau chaude puisse être autonome et que la chaudière puisse être arrêtée totalement en été quand l’appoint est inutile.
  • La collecte et l’observation de données est un plus pour comprendre et optimiser le fonctionnement de l’installation.

Une mauvaise conception, une mauvaise intégration d’un système solaire dans le système global peut en ruiner tout le bénéfice. À l’inverse, une observation continue et la mise en place de moyens, même manuels, d’adaptation en fonction des saisons offrent des possibilités d’optimisation parfois spectaculaires.

Retrouver le sens des saisons : l’esprit de la permaculture !

Mais tirer l’avantage maximal d’un système solaire, c’est aussi bien comprendre son fonctionnement et adapter sa consommation : utiliser l’énergie pour les travaux utiles quand la production est généreuse, être plus frugal quand elle est rare !

C’est un réflexe somme toute assez naturel, notamment en milieu rural, qui va dans le sens d’une meilleure autonomie mais que nous avons peu à peu perdu :

  • En été, on fait des conserves de fruits et légumes abondants, on rentre du fourrage pour les animaux et du bois pour le chauffage.
  • En hiver, on utilise parcimonieusement ces précieuses réserves en attendant le retour de la belle saison.

C’est le principe n° 2 de l’essence de la permaculture selon D. HOLMGREN : Collecter et stocker l’énergie (Faites les foins tant qu’il fait beau !)

Des équations économiques court-termistes peuvent nous inciter à opter pour d’autres solutions. Le confort d’une distribution d’eau chaude instantanée au robinet nous fait oublier comment elle et produite. Avoir la curiosité de s’intéresser au fonctionnement des systèmes est tout à fait passionnant.

Au moment où nous prenons conscience de la rareté des ressources et des impacts des énergies fossiles sur le climat, l’utilisation de l’énergie gratuite et généreuse du soleil en été est un comportement responsable qui procure en plus une grande  satisfaction.

Illustration bannière : Optimiser un chauffe-eau solaire © Antlio
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ingénieur énergéticien de formation, Bernard choisit de réorienter son parcours vers le conseil en développement durable en 2010, après 25 ans dans le...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis