Le frelon asiatique, classé “espèce nuisible”

Rédigé par Alan, le 12 Oct 2012, à 16 h 20 min
Le frelon asiatique, classé "espèce nuisible"

Les Ministères de l’Agriculture et de l’Ecologie ont annoncé que le frelon asiatique va être classé comme “espèce exotique envahissante“. Cet animal est dangereux pour les abeilles et participe à la destruction des colonies.

Le frelon asiatique, quésako ?

frelon asiatiqueLe frelon asiatique est arrivé en France vers 2004, sans doute par bateau en provenance de Chine. D’abord présent dans le Sud-Ouest, il s’est acclimaté et a progressivement envahi la plupart des départements français.

Un réel danger pour les abeilles

Le frelon à pattes jaunes vit en communauté comme l’abeille, et a l’habitude de nourrir ses larves avec des insectes, notamment des abeilles.  Il n’hésite d’ailleurs pas à attaquer les ruches. Depuis plusieurs années, les apiculteurs français constatent l’aggravation de la diminution du nombre d’abeilles, déjà importante de par d’autres phénomènes.

Le frelon asiatique, désormais “espèce exotique envahissante et nuisible

Mercredi 10 octobre 2012, le Ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll et sa collègue Delphine Batho à l’Ecologie, ont annoncé qu’ils allaient demander le classement du frelon asiatique en espèce “envahissante et nuisible“. Les apiculteurs réclamaient ce classement depuis plusieurs années.

Une annonce parallèle à l’ouverture du Congrès d’apiculture

nid de frelon asiatiqueCalendrier propice : le premier Congrès européen de l’apiculture s’ouvre à Agen, où le parc des expositions devrait accueillir entre 4000 et 5000 personnes. Les professionnels des abeilles doivent échanger sur la surmortalité des abeilles, avec en tête des préoccupations les OGM, les normes des produits phytosanitaires et la présence du frelon asiatique.

Vers une lutte nationale contre le frelon asiatique

Il revient maintenant au Comité d’orientation de la politique de santé animale d’approuver ou non la demande des ministres. Olivier Belval, président de l’UNAF 1, a réagi : “les jalons sont posés“. Il a évoqué la lutte au niveau national et départemental, puisque les décisions dépendront des préfectures.

Une lutte efficace souhaitée

Pour Belval, il faut définir très vite un cadre de destruction, un “guide des bonnes pratiques” afin d’aller vers l’efficacité en piégeant les reines frelons asiatiques et détruire les nids en été. Pas question, renchérit le Président de l’Abeille Gasconne, Bertrand Auzéral, de “promouvoir la destruction par insecticide. […] Le piégeage sélectif serait la panacée et les apiculteurs ont déjà des pistes sur le terrain“.

1    UNAF : Union Nationale de l’Apiculture Française

*

Je veux témoigner

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Vous trouverez à http://www.youtube.com/watch?v=KEREHw283g0
    la fabrication d un piege pour frelon a pattes jaunes
    Vous remarquerez que l objectif de ce piège est d attirer les frelons par les phéromones dégagées par les frelons capturés. Dans ce but la bouteille est montée a l envers par rapport aux pièges classiques et le bouchon permet la vidange de l appât liquide des la capture des 2 ou 3 premiers frelons. Le risque de capture d autres insectes est donc très limité dans le temps

    Meilleures salutations

  2. erreur : “adaptée” l’espèce.

  3. Comme tout envahisseur, l’homme n’arrivera sans doute pas à éradiquer
    ” vespa velutina’. Les derniers articles sérieux disent que le piégeage et/ou la destruction ne changent pas grand chose.
    Peut être qu’en laissant faire la nature, un prédateur émergera…
    Ou une régulation naturelle, comme il y a 30 à 40 ans avec la fourmi argentine, arrivée aussi à Bordeaux, qui menaçait de tout détruire, et qui a quasi disparu…..
    Arrêtons de nous mêler du naturel, et commençons par supprimer les poisons que nous utilisons, l’abeille s’en portera mieux.

    • Hé wabooa, ce n’est pas la nature: c’est bien l’homme qui a introduit cette espèce, adapté à son lieu d’origine, ailleurs que dans son environnement naturel, où là elle a ses prédateurs.

Moi aussi je donne mon avis