L’OR est-il éthique ?

L’or est depuis l’antiquité le métal le plus recherché. Synonyme de richesse, cause d’atrocités ou source d’inspiration, l’or est le métal de la convoitise et le matériau favori de la joaillerie.

Peut-on acheter de l’or sans arrière-pensée comme on le ferait d’une plaquette de chocolat équitable ? Ou bien il y a-t-il des filières aurifères à éviter comme les diamants tâchés de sang : les “blood diamonds” ?

L’or éthique fait son apparition

On produit environ 2000 tonnes d’or par an dans le monde, mais pas dégâts conséquents portés à l’environnement. La production d’or a de nombreux à-cotés délicats :

  • Les conditions sociales offertes aux mineurs sont parfois déplorables,
    .
  • Les grandes compagnies minières versent souvent des royalties ridicules à leur pays hôte : 3 % parfois contre souvent 40 % pour l’industrie du pétrole,
    .
  • La plupart des exploitants d’or ne remettent pas les sols en état après avoir épuisé une mine,
    .
  • La production de l’or est polluante : les mines d’or utilisent des bassins remplis de cyanure et de chlore pour séparer l’or des impuretés. Les rejets ne sont pas toujours nettoyés.

L’or jaune contre l’or vert

Developpement durable articleSelon le WWF, en Guyane,  la facilité déconcertante avec laquelle les exploitants illégaux infiltrent leur or “au mercure” dans la filière légale fait qu’on ne peut savoir si on achète un or “propre” ou pas dans nos bijouteries.

Le mercure utilisé pour capter l’or est désastreux sur les sols, les cours d’eau, les écosystèmes.

A cause de l’acidité de l’eau, le mercure utilisé se transforme en méthylmercure.  Celui-ci s’accumule tout au long de la chaîne alimentaire et provoque, à des doses concentrées, des troubles neurologiques irréversibles.

A cause de l’acidité de l’eau, le mercure utilisé se transforme en méthylmercure.  Celui-ci s’accumule tout au long de la chaîne alimentaire et provoque, à des doses concentrées, des troubles neurologiques irréversibles.

Production d’Or : le saviez-vous ?

La production totale d’or depuis les débuts de l’humanité remplit un cube de 20 mètres de coté.

Developpement durable articleL’alliance que nous portons au doigt provient peut-être d’une mine artisanale ? Impossible de le savoir.

Mais cela  n’est pas forcément une garantie : en effet les orpailleurs individuels, l’extraction artisanale, représente 15 % de la production mondiale mais 90 % de la main d’oeuvre. Or ce sont ces petits exploitants qui polluent le plus en déversant du mercure dans la nature.

Au salon de Bâle en 2010, on a constaté un intérêt croissant pour une extraction éthique, soutenue par l’association des bijoutiers éthiques suisses, Transparence SA. En 2010, a été labellisé pour la première fois de l’or équitable par le certificateur FLOCERT ; ce label garantit une production  “où composants chimiques et produits contaminants sont bannis du processus d’extraction”.
La suite >> Les grands passent à l’or responsable