Etonnant

Eko Light : le feu rouge qui allie écologie et sérénité

Fixer le feu rouge à s’en briser le cou pendant de longues minutes, le pied crispé, prêt à appuyer sur l’accélérateur en attendant que le feu passe au vert…Une scène qui vous semble bien connue puisque déjà vécue à maintes reprises ! Pour en finir avec ces instants d’angoisse inutile au quotidien, le designer industriel serbe Damjan Stankovic a imaginé un concept simple mais futé qui ferait même de l’ombre au système Start & Stop installé sur les modèles de véhicules récents…

Un feu rouge à la dimension écolo et économique

Qui n’a jamais poireauté devant un feu interminable où l’on hésite à couper le moteur ? C’est de ce constat que le designer Damjan Stankovic a souhaité développer un concept de feu rouge…avec compte à rebours ! Eh oui ! ce feu possèderait une horloge qui, grâce à des petites unités intégrées, permettrait de décompter le nombre de secondes restant avant de pouvoir redémarrer.

Pourquoi faire ? Pour couper son moteur lorsque le temps d’arrêt apparaît supérieur à 20 secondes. Ainsi, l’automobiliste, mieux informé, ne brûle plus de carburant pour rien, favorisant parallèlement une réduction des émissions de CO2 mais aussi…de l’inévitable stress causé par l’attente indéfinie !

EkoL’initiative du feu rouge à compte à rebours n’est pas l’idée du siècle mais elle est tout de même à saluer pour son côté pratique et “fallait y penser !”. Le designer serbe a d’ailleurs été récompensé par le Red Dot Design 2009 Award, une prestigieuse compétition internationale.

Economies de carburant, moins de pollution, moins de stress, un trafic plus sûr grâce à une meilleure information aussi bien pour les automobilistes que pour les piétons…Il serait même probablement très intéressant que ce système de compte à rebours soit mis en place dans les salles d’attente chez le dentiste ou encore dans les différents guichets que nous fréquentons au quotidien !

Eko light

Par ailleurs, très peu complexe d’un point de vue technique, il ne serait pas étonnant de voir un jour apparaître ce fameux Eko Light sur nos systèmes de feux tricolores existants. Ce ne serait pas du luxe lorsque l’on sait qu’en Angleterre, le feu passe à l’orange avant de passer au vert pour mieux préparer le démarrage des automobilistes ! Wait and see…

Lire également sur les biocarburants et le transport

Article sur l’eko light rédigé par Elwina, janvier 2010