Dechets dangereux. Les huiles de vidange

Si vous procédez vous-même à la vidange de vos véhicules, sachez que les huiles usagées contiennent de nombreux éléments toxiques pour la santé et  l’environnement : métaux lourds, acides organiques, phénols, phtalates, hydrocarbures polycycliques aromatiques (HAP)… Bref, ces huiles de vidange sont peu biodégradables et doivent être recyclées par des sociétés agréées.

Faire une vidange sans danger… pour la planète

Comme tout déchet dangereux, les huiles de vidange ne doivent pas jetées à l’égout ou dans la nature : sachez qu’1 litre d’huile peut couvrir 1000 m² d’eau et ainsi empêcher l’oxygénation de la faune et de la flore sous-marine pendant plusieurs années. De plus, rejetée dans le réseau des eaux usées, l’huile usagée colmate les filtres dans les stations de traitement de l’eau et perturbe les process d’épuration biologiques.

 

Developpement durable article
Il est également interdit de brûler ces fluides
sans qu’ils soient prétraités : leur incinération sauvage dégage des dioxines et des gaz à effet de serre.

Developpement durable article

  • Utilisez des récipients spécifiques pour l’huile de vidange (bidon d’huile vide par exemple), vérifiez leur étanchéité et leur bonne fermeture.
  • Déposez vos huiles de vidange afin qu’elles soient recyclées en déchetterie (bacs d’huile pour vidange et leurs récipients), ou chez certains garagistes et distributeurs automobiles (Norauto, Peugeot, Citroën…) qui récupèrent vos huiles de vidange gratuitement. Pour connaître le point de collecte le plus proche de chez vous, contactez votre mairie ou le numéro Azur 0810 060 050 (prix d’un appel local).

Developpement durable article
>> Dès qu’elles constituent un volume de 600 litres, elles sont ensuite collectées et recyclées par des entreprises spécialisées et agréées : 45 % de ces huiles seront régénérées afin de produire des huiles de base, entrant dans la composition de nouveaux lubrifiants (3 litres d’huiles usagées pour 1 litre d’huile de base). Le restant est incinéré pour récupérer de l’énergie dans des installations industrielles autorisées (cimenteries, usines de traitement des déchets, chaufferies, etc.).

  • Attention : pour être recyclées, les huiles de vidange ne doivent pas être mélangées à d’autres produits (huiles de friture, eau, solvants, carburant, liquide de freins…).

 

Developpement durable articleSource : Ademe

 

Et vos pneus usagés ?

Si vous changez vous-même vos pneus ou batteries, il est nécessaire d’apporter ces équipements usagés en déchetterie ou chez un professionnel.

  • Les distributeurs (garages) sont ainsi tenus de reprendre gratuitement les pneumatiques usagés (déjantés, non souillés) des particuliers dans la limite des tonnages et des types de pneumatiques vendus l’année précédente. Vous pouvez aussi les rapporter en déchetterie.  Ensuite, les fabricants de pneumatique agrées (regroupés au sein de l’organisme ALIAPUR) doivent en assurer la collecte et la valorisation  (en savoir plus).

Developpement durable article
Il est souvent conseillé de procéder à une vidange tous les 10 000 km environ, alors pour reculer cette échéance pas très écolo, pensez à utiliser des moyens de transport autres que votre voiture : vélo, transports en commun, vélo électrique, etc. (voir notre dossier Transports écolo).
Gardez aussi dans un coin de la tête que les voitures électriques ne nécessitent, elles, pas de vidange, même si elles présentent encore des défauts et inconvénients (voir nos articles sur les voitures électriques).

Déchets dangereux : sommaire