Cheveux – les couleurs naturelles, alternatives à la chimie

Cheveux - les couleurs naturelles, alternatives à la chimie

Les produits de colorations pour cheveux représente un marché énorme sur lequel les marques de cosmétique se battent à coups de publicités vantant leurs innovations techniques.  Oui mais voilà, la plupart des colorations capillaires utilisent des produits chimiques qui agressent le cheveu. On peut pourtant avoir de beaux cheveux sans s’intoxiquer le cuir chevelu … avec des couleurs naturelles.

Les colorations capillaires : attention à bien choisir

Faire une couleur, c’est idéal pour cacher les cheveux blancs, renforcer ou modifier un reflet naturel, voire même changer de tête. Mais voici ce qui se passe quand on va dans un salon de coiffure classique et qu’on demande une couleur.

On y utilise des produits de coloration issus de la chimie de synthèse qui ont l’inconvénient d’ouvrir les écailles du cheveu. Ces substances chimiques pénètrent la fibre capillaire et la décolore par peroxydation.

peroxydation couleurs chimiques

 Les inconvénients de la repigmentation chimique

Conséquence, votre couleur naturelle disparaît et vos cheveux sont dépigmentés et peuvent s’éclairci au point de devenir blancs !

Ensuite par le jeu de réactions chimiques au sein de la fibre capillaire, se produit un phénomène, la repigmentation, qui donne sa nouvelle couleur au cheveu.Mais le hic c’est que la méthode est très agressive : le cheveu doit altérer sa structure pour que la réaction chimique de repigmentation s’effectue.

En un mot, votre cheveu est alors dénaturé ; votre chevelure devient terne et fragile. Elle s’assombrit, devient difficile à coiffer, cassante…

Beau résultat, vous voilà avec de la “paille” sur la tête !

Les ingrédients nocifs les plus courants

La plupart des produits colorants contiennent :

> De l’ammoniaque. Son rôle est d’écarter les écailles du cheveu pour permettre aux pigments d’y pénétrer. Il peut être dangereux à forte dose.
> Des parabènes ou parabens, des conservateurs réputés pour leur pouvoir allergisant

couleurs-chimiques> De la paraphénylène diamine qui est un colorant utilisé presque systématiquement, même si c’est un allergène avéré pour la peau. Il peut provoquer de l’eczéma.

>Du PEG ou polyéthylène glycol, un polymère qui peut être un risque pour le système immunitaire et qui est nocif pour l’environnement du fait de son procédé de fabrication (c’est de la chimie lourde)

Le saviez-vous ? La consommation de colorations capillaires en France représentent 23 % des ventes de produits pour cheveux en France