Cosmétiques. Votre rouge à lèvres, avec ou sans plomb ?

Le rouge à lèvres n’est pas un produit ordinaire pour le maquillage, c’est incontestablement une arme fatale de séduction. D’un simple doigté, le rouge à lèvre à lui seul habille et sublime le visage de la femme. Mais depuis quelques années maintenant, le rouge à lèvres est vivement montré du doigt pour ses composants néfastes…

Le rouge à lèvres : un produit cosmétique néfaste ?

Que contient votre rouge à lèvres ?

Il est bien joli ce bâtonnet coloré inventé il y a plus de 4000 ans en Égypte, mais la majorité des femmes qui en utilise ne s’imagine pas ce qu’elle étale sur leur peau…Le rouge à lèvres est composé d’une multitude d’ingrédients plus ou moins douteux :

  • des huiles pour l’aspect brillant du rouge à lèvres comme le beurre de karité ou l’huile de ricin,
  • des cires pour la consistance du rouge à lèvres (jojoba, cire d’abeille, candelilla…),
  • de la vitamine C et E provenant d’huiles végétales,
  • des graisses pour l’onctuosité (triglycérides, ester de glycérine, ester myricique, alcool gras),
  • des colorants comme l’oxyde de fer (nanoparticules) et du phosphate de manganèse,
  • des filtres solaires de synthèse comme le dioxyde de titane et l’oxyde de zinc.

Rouge à lèvresLes rouges à lèvres contiennent  très souvent des huiles et des cires issues de la pétrochimie telles que du silicone ou la paraffine. Les filtres solaires présents peuvent agir comme des hormones et franchir la barrière cutanée. Quant aux parfums et pigments de synthèse, ils peuvent contenir des métaux lourds susceptibles d’entraîner des allergies, notamment.

Rouges à lèvres-Le saviez-vous ?

L’huile contenue dans le foie du requin, riche en vitamine A, est utilisée dans les rouges à lèvres.