Cosmétiques : comment utiliser la liste INCI ?

Cosmétiques : comment utiliser la liste INCI ?

La loi impose aux fabricants de lister la totalité des ingrédients qui entrent dans la composition des produits cosmétiques de manière suffisamment visible, dans l’ordre décroissant de concentration. Il s’agit de la liste I.N.C.I, International Nomenclature of Cosmetic Ingredients. Savez-vous la décrypter ?

De quoi sont composés mes cosmétiques ?

Etiquette gel doucheLa liste INCI a été instaurée en 1973 par une association américaine regroupant des fabricants de cosmétiques. En Europe, son utilisation est obligatoire depuis 1999. Une telle réglementation est indispensable : savez-vous que dans les cosmétiques les plus courants, on peut trouver jusqu’à 2 500 ingrédients ?

Cette nomenclature scientifique est standardisée : quel que soit le pays de l’Union Européenne où est commercialisé le produit, la dénomination est unique.

S’y retrouver dans la liste INCI

Les ingrédients de la liste INCI apparaissent par ordre décroissant. Ainsi, plus on descend dans la liste moins l’ingrédient est dosé. Très souvent le premier ingrédient de la liste est Aqua c’est-à-dire de l’eau, tout simplement.

Pour résumer, les 4 premiers ingrédients de la liste INCI sont fréquemment ceux qui constituent majoritairement le produit.

Toutefois, les ingrédients dont la concentration est inférieure à 1 % peuvent être mentionnés dans le désordre après ceux dont la concentration est supérieure à 1 %.

En lisant une liste d’ingrédients, vous remarquez que certaines substances sont mentionnées en anglais, alors que d’autres sont mentionnées en latin. Ceci vous donne une autre indication précieuse pour vous éclairer sur la composition du produit : les noms en anglais désignent les substances chimiques et les noms en latin désignent les produits naturels, comme les extraits de plantes.

A partir du 11 juillet 2013, les composants de produits cosmétiques contenant des nanoparticules devront être déclarés sur la liste INCI avec la mention «nano».

*

> suite : les ingrédients à éviter