Cosmétiques bio. Plus beau, plus bio

GreenPeace ou encore le magazine Que Choisir ont contribué à faire connaître au grand public l’existence possible de risques dans l’utilisation de certains ingrédients présents dans les cosmétiques issus de l’industrie pétrochimique.

Les cosmétiques bio attirent pour des motifs liés à la santé

Les cosmétiques bio ou naturels envahissent les rayons beauté des grands magasins, des supermarchés et des pharmacies. Un segment autrefois confidentiel auquel les grands groupes s’intéressent désormais. Le naturel intéresse plus que jamais les grandes marques.

creme bioUne étude Plante System/TNS Sofres révèle que 87 % des femmes seraient prêtes à remplacer leur cosmétique habituel par un produit bio.

>>>Il faut dire qu’avec 9 % de croissance prévue en 2008 sur le segment de la cosmétique naturelle contre 1 % pour la cosmétique classique (Statistiques Euromonitor International), le créneau est plus que porteur. Les grands groupes ne pouvaient rester longtemps sourds à ce boum…

Au Printemps Haussmann, par exemple, le chiffre d’affaires du bio a augmenté de 30 % en un an. Du coup, on assiste à une surenchère des différentes marques pour proposer à leur tour des produits de type bio, naturels, équitables, durables…

Des cosmétiques bio et « équitables » en grande distribution

cosmétiques bio

Certaines enseignes, sur le secteur de la cosmétique font converger le développement durable vers le plaisir, le glamour.

Ainsi, la grande et moyenne distribution s’engage sur la voie de la cosmétique bio et équitable en développant des produits dont 50 % des ingrédients sont acquis aux conditions du commerce équitable.

  • Si la dimension éthique et équitable a été longtemps le fait de petites enseignes, le phénomène prend de l’ampleur avec l’arrivée des grandes marques sur ce terrain. Ce sont les consommateurs qui font bouger les choses et par ce biais, ils influent sur les entreprises.

Lorsqu’une enseigne n’est pas mobilisée pour la planète, la pression des consommateurs risque de l’y obliger. La tendance est donc à lancer des gammes de produits 100 % bio, où chaque élément, du flacon à l’emballage, a été évalué pour favoriser un environnement viable.

*

La suite p. 2 >  les soins équitables en plein essor