Accord Chine – Etats-Unis, avancée majeure pour le climat ?

Accord Chine - Etats-Unis, avancée majeure pour le climat ?

Alors que de nouveaux accords sur le climat se profilent en 2015, la Chine et les Etats-Unis ont conclu un accord concernant les émissions de gaz polluants. Ce sont les numéros  1 et 2 de la pollution dans le monde, alors il s’agit sans doute d’un accord historique. Si et seulement si il est appliqué…

Accord sur le climat entre la Chine et les Etats-Unis

actualités accord CO2La Chine est actuellement le pays qui produit le plus de gaz polluants, ayant par exemple émis 9.6 milliards de tonnes de CO2 en 2012.

D’un point de vue diplomatique, la Chine n’a pas fait partie des meilleurs élèves : le pays, n’a pas par exemple d’engagement quantifié de réduction de ses émissions dans le protocole de Kyoto. Les États-Unis ont eux un peu le même problème.

ville-intelligente-developpement-durable-new-york-01

Or ces deux pays font partie des plus polluants, les États-Unis ayant par exemple émis 5298 millions de tonnes de CO2. A eux seuls, la Chine et les USA représentent 45 % du total mondial des émissions de CO2.

Cela fait partie des éléments qui font grincer des dents quand on annonce des accords historiques lors de la conférence sur le climat prévue à Paris en 2015, COP21.

Les conférences sur le climat servent à faire avancer les choses mais elles sont un peu lentes en regard de l’évolution des polluants (et pas que le CO2, entendons-nous bien). Que les pays les plus polluants consentent à faire un effort n’est cependant pas à négliger puisqu’on parle de très gros chiffres.

Réduire les émissions de gaz à effet de serre

beijing-pekin-chine-pollution-climat-01-ban

La COP21 divise et beaucoup craignent que la teneur ne soit pas plus impressionnante que le sommet de Copenhague. C’est donc une bonne nouvelle de voir la Chine et les Etats-Unis se décider à faire un pas, à l’occasion d’une rencontre à Pékin entre Xi Jinping et Barack Obama le mercredi 12 novembre 2014. Un pas plus ou moins chiffré, de manière à limiter le réchauffement à 2 degrés, selon

picto_loupeConcrètement, la Chine a avancé un objectif d’un pic de ses émissions de gaz à effet de serre pour 2030, ayant l’intention “d’essayer d’y arriver plus tôt“. L’objectif est bien donc d’inverser la courbe, une première. De leur côté, les Etats-Unis ont promis une réduction de 26 à 28 % de leurs émissions d’ici à 2025 par rapport à 2005.

Accord ambitieux et problèmes futurs

L’objectif annoncé par les Etats-Unis est déjà remis en cause par l’opposition au Congrès, qualifié d’ “irréaliste“. D’un point de vue international, un haut responsable américain s’est lui réjoui de l’annonce auprès de l’AFP : “Le fait que les Etats-Unis et la Chine, traditionnellement considérés comme les leaders de deux camps opposés [dans les négociations sur le climat], avancent ensemble va avoir un gros impact“.

La Chine tient à souligner des responsabilités différentes, “communes mais différenciées” : il ne faudra donc pas en attendre beaucoup plus pour le moment.

charbon-energie-pollution-01

Reste aussi un gros problème, celui du charbon : en 2014, 7,67 milliards de tonnes sont toujours consommées par an dans le monde et la Chine reste à la fois un très gros producteur et un très gros consommateur de cette source d’énergie très polluante.

Avec des Républicains hostiles et une industrie chinoise encore à des années lumières de préoccupations environnementales, on ne sait pas encore très bien si cet accord spectaculaire a de réelles chances de se traduire en actes. A suivre dans la durée donc.

*

Je réagis

Lisez également sur le climat :