Menace majeure sur le climat, le charbon asiatique est-il plus dangereux que le nucléaire ?

Rédigé par Nolwen, le 16 Mar 2012, à 16 h 52 min
Menace majeure sur le climat, le charbon asiatique est-il plus dangereux que le nucléaire ?

Débat – Le charbon vaut-il mieux que le nucléaire ?

Vaut-il mieux se pendre ici ou ailleurs ? Les deux sources d’énergie ne sont pas vraiment comparable mais la question n’est du charbon n’est pourtant pas illégitime. Déjà en 2007 consoGlobe soulignait combien le charbon chinois menaçait d’étouffer la planète. (Les évolutions du charbon chinois)

charbonLe diagnostic n’est d’ailleurs ni nouveau ni confidentiel. Tout le monde le sait, du point de vue des émissions de gaz à effet de serre et de la qualité de l’air, le charbon est à mettre dans la catégorie Fléau.

On ne s’en souvient pas mais les villes européennes du 19 ème et du début du 20 ème siècle respiraient moins bien qu’aujourd’hui. La faute au charbon qui servait à tout, et notamment au chauffage domestique, aux transports et aux industries. Comme le disait George Orwell, « notre civilisation repose sur le charbon ». Ce qui était vrai il y a 70 ans ne l’est plus mais le charbon est loin d’avoir disparu de notre « mix énergétique », loin de là.

  • La combustion du charbon émet 35 % de gaz carbonique en plus que le pétrole, 72 % de plus que le gaz naturel.

Si en France, grâce à la domination du nucléaire et du pétrole, le charbon est réduit à la portion congrue, dans certains pays, il représentait en 2010, 20 % des dépenses énergétiques. Les géants démographiques que sont l’Inde et la Chine brûle du charbon à tout-va. La Chine ouvre une nouvelle centrale au charbon toutes les 10 jours. Et les autorités chinoises ont beau vouloir diversifier leurs sources d’énergie, rien n’y fait, le recours au charbon est obligatoire. Et en Inde, on se pose à peine la question. A tel point que la consommation de charbon, à l’échelle mondiale, continue de progresser. Et ce n’est pas près de ralentir.

Des réserves de charbon pour des centaines d’années.

mine charbonMalheureusement pour ceux qui voudraient ralentir son usage, le charbon est présent sur tous les continents et en quantités énormes, faciles à exploiter. L’extinction prévisible du charbon n’interviendra que bien des années après celle du pétrole. Dès 2025, le pétrole sera dépassé par le charbon dans la consommation énergétique mondiale (1). Déjà de 2000 à 2010, la croissance de consommation énergétique mondiale est à mettre sur le compte du charbon pour moitié !

Quelques repères sur le charbon en Asie

  • La Chine produit 3 milliards de tonnes de charbon par an ; c’est 3 fois plus que les États-Unis, qui eux sont en train d’accélérer la production d’un autre carburant fossile nocif pour l’atmosphère : les gaz de schiste.
  • La Chine est le 1er producteur de charbon  (4,4 milliards de t. prévues en 2030)(2) mais aussi son 1er importateur.
  • Il reste aujourd’hui environ 13 000 mines de charbon en Chine.
  • L’Inde est le 3ème producteur mondial de charbon qui est à l’origine de 70 % de son électricité. Elle devrait rapidement devenir le 1er importateur.
  • 80 % de l’électricité chinoise proviennent du charbon. Pour les États-Unis, c’est 45 % ; en l’Inde, c’est 70 % ; pour l’Afrique du Sud, 93 % !

*

La suite p.2> les efforts de réduction de Co2 réduits à néant ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Fan de consoGlobe depuis longtemps, j'apprécie de contribuer à son incroyable richesse de temps en temps pour redonner un peu de ce qu'il m'apporte : une...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Le charbon n’en a pas encore pour des centaines d’années. Son déclin commencera en fait dans une vingtaine d’années.

    Les réserves prouvées de charbon sont passées de 227 à 144 années de production entre 1999 et 2005. Le charbon aura-t-il une fin brusque dès 2048, selon la tendance actuelle d’augmentation de la production, ou seulement en 2075 selon une progression plus faible de celle-ci ? … En réalité, la production de charbon passera par un maximum vers 2030, avec une production proche de 8.000 millions de tonnes par an, puis entrera en déclin. Comme pour le pétrole et le “peak oil”, la production charbonnière passera par son “peak coal”.

  2. Quelque soit la pollution du charbon, elle n’est en rien comparable à celles qui dénaturent l’ADN, tel que le nucléaire et les OGM ad vitam eternam. Soyons sérieux, et que nos journalistes réflechisent avant de tenter un scoop.
    Une bonne éruption volcanique pollue largement plus que la production mondiale de tabec charbon et méthane réunis, et que je sache, ses effets ne durent pas plsu que quelques décénies. Allez, circulez…..

    • Seulement, une éruption volcanique est un phénomène naturelle dont les émissions sont “absorbées” par les océans et les forêts. Or, nous diminuons les forêts, nous détruisons les océans et nous augmentons les émissions de CO² humaines. Il y a un déséquilibre, le problème est là.

      Lorsque nous aurons utiliser l’ensemble des ressources naturelles fossiles, la nature reprendra ses droits petit à petit. Nous, nous retournerons au moyen-age. On aura perdu les deux tiers de la population mondiale et nous vivrons sans doute pas plus mal qu’aujourd’hui.

      Ou bien, Il ne restera que quelques individus humains car il n’y aura ni forêts, ni océan viable. La nature reprendra également ces droits mais il lui faudra du temps…

      Comme dit Tryo, c’est roots qu’il nous faut 🙂

  3. bonjour, étant d’une intelligence moyenne et n’ayant pas compris la deuxième phrase : “La question n’est du charbon n’est pourtant pas illégitime” je n’ai pas continué la lecture.
    Si quelqu’un peut m’expliquer ? merci d’avance.

  4. Je rejoint la façon de penser de Noguera. Nous essayons de nous adapter pour améliorer la situation à notre niveau, alors que nous n’avons pas de moyen financier et que nous ramons pour vivre décemment. Il faudrait d’abord une bonne prise de conscience des plus aisés et un respect honnête de chaque chose.
    Je rajouterais que je suis choquée d’entendre parler d’immigration et de voir des gens se plaindre lorsque je les vois immigrer eux même à je ne sais combien de kms de chez eux pour travailler, pour cela ils prennent l’avion (par exemple de Lyon à Paris). Je suis choquée de voir les entreprises qui demandent des intervenants à l’autre bout du pays alors qu’il y a des gens très professionnels près de chez eux. De voir, toujours ces entreprises, rechercher des ouvriers, employés par l’ANPE (qui d’ailleurs maltraites et jugent les chercheurs d’emploi) alors qu’il existe les PAE qui travaillent mieux qu’à l’ANPE et restent sur une dimension humaine. C’est bien ça le problème rien ne reste jamais sur une dimension humaine. Alors pourquoi les problèmes de pollutions seraient mieux gérés ? ça serait une exception !
    Néanmoins je me demande si ce CO2 émis par le charbon et cie ne pourrait pas être réceptionné (exemple : à la cheminée) et retraité avant sa sortie pour transformation utile et/ou dépolluante ? Des efforts de compréhensions et d’organisation n’ont-ils pas déjà été mis en place ?

    • Je corrige : quand je parle d’ANPE, j’ai bien voulu dire Pôle Emploi !

  5. Le vrai problème est l’utilisation que nous faisons des énergies. Ce ne sont pas les particuliers qui sont les plus responsables du gaspillage mais les entreprises et les collectivités. Exemple : pubs sur écrans plasma dans le métro! éclairage public inutile! fabrication d’objets inutiles! grands projets inutiles (doublons d’aéroport, bâtiments démesurés, équipement inadéquats, etc.). Ceci dit, il est plus facile d’arrêter une centrale thermique au charbon qui elle au moins cessera de diffuser du CO² tandis que les centrales nucléaires et leurs déchets restent radioactifs donc mortifères pendant des générations.

Moi aussi je donne mon avis