Menace majeure sur le climat, le charbon asiatique est-il plus dangereux que le nucléaire ?

Menace majeure sur le climat, le charbon asiatique est-il plus dangereux que le nucléaire ?

Débat – Le charbon vaut-il mieux que le nucléaire ?

Vaut-il mieux se pendre ici ou ailleurs ? Les deux sources d’énergie ne sont pas vraiment comparable mais la question n’est du charbon n’est pourtant pas illégitime. Déjà en 2007 consoGlobe soulignait combien le charbon chinois menaçait d’étouffer la planète. (Les évolutions du charbon chinois)

charbonLe diagnostic n’est d’ailleurs ni nouveau ni confidentiel. Tout le monde le sait, du point de vue des émissions de gaz à effet de serre et de la qualité de l’air, le charbon est à mettre dans la catégorie Fléau.

On ne s’en souvient pas mais les villes européennes du 19 ème et du début du 20 ème siècle respiraient moins bien qu’aujourd’hui. La faute au charbon qui servait à tout, et notamment au chauffage domestique, aux transports et aux industries. Comme le disait George Orwell, « notre civilisation repose sur le charbon ». Ce qui était vrai il y a 70 ans ne l’est plus mais le charbon est loin d’avoir disparu de notre « mix énergétique », loin de là.

  • La combustion du charbon émet 35 % de gaz carbonique en plus que le pétrole, 72 % de plus que le gaz naturel.

Si en France, grâce à la domination du nucléaire et du pétrole, le charbon est réduit à la portion congrue, dans certains pays, il représentait en 2010, 20 % des dépenses énergétiques. Les géants démographiques que sont l’Inde et la Chine brûle du charbon à tout-va. La Chine ouvre une nouvelle centrale au charbon toutes les 10 jours. Et les autorités chinoises ont beau vouloir diversifier leurs sources d’énergie, rien n’y fait, le recours au charbon est obligatoire. Et en Inde, on se pose à peine la question. A tel point que la consommation de charbon, à l’échelle mondiale, continue de progresser. Et ce n’est pas près de ralentir.

Des réserves de charbon pour des centaines d’années.

mine charbonMalheureusement pour ceux qui voudraient ralentir son usage, le charbon est présent sur tous les continents et en quantités énormes, faciles à exploiter. L’extinction prévisible du charbon n’interviendra que bien des années après celle du pétrole. Dès 2025, le pétrole sera dépassé par le charbon dans la consommation énergétique mondiale (1). Déjà de 2000 à 2010, la croissance de consommation énergétique mondiale est à mettre sur le compte du charbon pour moitié !

Quelques repères sur le charbon en Asie

  • La Chine produit 3 milliards de tonnes de charbon par an ; c’est 3 fois plus que les États-Unis, qui eux sont en train d’accélérer la production d’un autre carburant fossile nocif pour l’atmosphère : les gaz de schiste.
  • La Chine est le 1er producteur de charbon  (4,4 milliards de t. prévues en 2030)(2) mais aussi son 1er importateur.
  • Il reste aujourd’hui environ 13 000 mines de charbon en Chine.
  • L’Inde est le 3ème producteur mondial de charbon qui est à l’origine de 70 % de son électricité. Elle devrait rapidement devenir le 1er importateur.
  • 80 % de l’électricité chinoise proviennent du charbon. Pour les États-Unis, c’est 45 % ; en l’Inde, c’est 70 % ; pour l’Afrique du Sud, 93 % !

*

La suite p.2> les efforts de réduction de Co2 réduits à néant ?