La chasse le dimanche, les Français n’en veulent plus

Un sondage réalisé par l’IFOP révèle que huit Français sur dix souhaitent que le dimanche devienne un jour non chassé.

La chasse le dimanche, les Français n'en veulent plus

Pour beaucoup, le dimanche est le jour consacré aux balades dans la nature, que ce soit en famille, entre amis, pour de la randonnée, du vélo, tout le monde veut profiter pleinement et sereinement de la nature la dimanche. Mais une zone d’ombre subsiste, la chasse. Au niveau national en France, la chasse est autorisée les sept jours de la semaine en période de chasse, alors que dans la plupart des autres pays d’Europe de l’Ouest, il y a des jours sans chasse, souvent le dimanche.

Près de 150 accidents de chasse chaque année

L’étude menée par l’IFOP révèle que 79 % des Français sont favorables à l’arrêt de la chasse le dimanche. 55 % y sont même très favorables, tandis que seulement 7 % y sont très défavorables. En France, il y a près de 150 accidents de chasse chaque année, la France détient un record en la matière. Il y a sept fois plus d’accidents le dimanche, jour où la nature est le plus fréquentée.

La chasse crée un climat d’insécurité qui perturbe la pratique des autres sports et loisirs de plein air. Les détonations, les cris, les aboiements, les allées-venues des 4×4, empêchent de profiter pleinement de la nature. S’ajoutent également les panneaux « Danger – Chasse en cours – Tir à balles » aux abords des zones chassées, qui font directement changer d’avis les promeneurs du dimanche.

chasse-dimanche-france

Pour le Collectif pour le dimanche sans chasse(1), les chasseurs qui ne représentent que 1,6 % de la population ne doivent plus accaparer et insécuriser la nature, un partage s’impose. Le collectif propose l’instauration d’une trêve de la chasse le dimanche qui serait un compromis raisonnable pour chacun. Il s’agirait selon ce collectif d’une mesure d’intérêt général, qui est souhaitée par une large majorité des Français.

Pour cela, le Collectif pour le dimanche sans chasse, qui regroupe près de 730 clubs et associations d’usagers de la nature, demande une nouvelle fois au gouvernement et aux élus de déclarer le dimanche comme jour national non chassé.

Références :