Un champignon d’Asie tue les forêts européennes

Un champignon d'Asie tue les forêts européennes

Les frênes pourraient disparaître de nos paysages ! La faute à Chalara fraxinea, un champignon parasite venu d’Asie qui provoque le dépérissement de ces arbres européens.

Les frênes vont-ils disparaître d’Europe à cause de la chalarose ?

Depuis quelques années, les frênes européens sont victimes d’une maladie appelée chalarose. Apparue en Pologne au début des années 1990, la chalarose s’étend depuis tout autour. Également appelée “maladie du flétrissement du frêne“, la chalarose est une maladie fongique, c’est-à-dire qu’elle est causée par un champignon, Chalara fraxinea.

L’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) a déterminé que le champignon était exotique et invasif. On a cherché plut tard à en connaître l’origine1. L’hypothèse la plus probable est que Chalara fraxinea viendrait d’Asie, et même probablement du Japon où il a été trouvé sur des frênes, Franixus mandshurica avant de s’exporter en Europe.

Une espèce invasive et destructrice

Courtesy The Food and Environment Research Agency (Fera), Crown Copyright

Courtesy The Food and Environment Research Agency (Fera), Crown Copyright

Chalara fraxinea est une espèce de mycètes pathogènes provoquant un ensemble de symptômes :

  • l’écorce se dessèche et il peut y avoir des scolytes
  • les rameaux se flétrissent
  • les poussent meurent
  • on observe une descente de cime

Globalement les arbres se nécrosent et le champignon peut toucher toutes les parties de l’arbre. On le trouve seulement dans les zones nécrosées ou pourries mais les spores peuvent se disperser facilement, surtout si on bouge le bois.

feuilles-frene-commun-cendres-fraxinus-excelsior-arbre-feuilles-caduques-bois-foret-02

La chalarose gagne du terrain en France

En Europe, donc, la chalarose est apparue en Pologne mais la maladie est répandue dans plusieurs pays. Mal référencée, elle l’est cependant par quelques organismes qui peuvent ainsi suivre son évolution et notamment en région wallonne pour la Belgique – avec des mesures d’éradication pour l’instant insuffisantes – ou encore en France, par exemple, via l’INRA et le Département Santé des Forêts (DSF) du ministère de l’agriculture.

La chalarose a été signalée dans plusieurs départements français : en 2008 en Haute-Saône, en 2009 dans le Nord-Pas-de-Calais, jusqu’à se rendre compte en 2010 que 11 départements étaient touchés, avec plusieurs foyers importants dans le Pas-de-Calais et en Alsace. Dans certains massifs, 80 % des arbres sont touchés et même si la mortalité reste faible dans l’hexagone, la croissance est réduite.

feuilles-frene-commun-cendres-fraxinus-excelsior-arbre-feuilles-caduques-bois-foret-03

Le spécialiste du Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, Louis-Michel Nageleisen, précisait dans La Salamandre en octobre 2014 que la chalarose du chêne, continuait de se répandre vers le sud de la France et dans le sud et l’ouest de la Suisse.