Quelle voiture acheter pour consommer et polluer moins en 2019 ?

Pas facile pour un·e automobiliste qui a envie de « bien faire » de savoir quelle voiture acheter en 2019… Pour qu’elle soit la moins nocive possible à la fois pour l’environnement et, bien-sûr, pour le portefeuille. Éclairage.

Rédigé par Marion, le 22 Nov 2019, à 7 h 50 min

Les difficultés financières et la crise écologique menaçante ont modifié les habitudes et les préoccupations des Français. Le marché automobile continue de bien se porter et les ventes sur le territoire français d’augmenter. Pourtant, les particuliers sont de plus en plus préoccupés par l’impact de leur véhicule sur l’environnement et leur porte-monnaie. Voici donc quelques conseils pour acheter une voiture qui consomme et pollue moins.

Quel type de voiture choisir ?

Avant de se demander quel modèle choisir et avec quelles options, il faut avant tout s’interroger sur le type de voiture que vous souhaitez acheter et dont vous avez besoin. Une citadine, par exemple, consomme en moyenne un litre d’essence en moins qu’un SUV tous les 100 kilomètres. Les berlines ne consomment pas tellement plus que les citadines, mais la fourchette de consommation potentielle est beaucoup plus large que pour les autres voitures.

quelle voiture acheter en 2019

Achat d’occasion : quel véhicule choisir ? © Alex_Po

L’usage que vous ferez de votre voiture aura donc un énorme impact sur sa consommation et ses émissions de CO2.

De même, la manière dont vous achetez votre voiture a aussi un impact. Faire appel à un mandataire auto pour acheter une voiture, par exemple, permet de faire des économies et de moins polluer, surtout si vous désirez acheter une voiture d’occasion ou une voiture presque neuve.

Les voitures hybrides sont-elles vraiment intéressantes ?

À part du côté des monospaces, les voitures hybrides consomment en moyenne moitié moins de carburant que les voitures classiques. Une fois de plus, tout dépend de votre usage. Si vous faites principalement des trajets sur autoroute, alors votre hybride consommera autant que n’importe quelle voiture classique.

De plus, les hybrides ne produisent pas toujours moins de CO2 que les voitures classiques. Certaines voitures hybrides profitent de leur statut de semi-électrique pour se passer de faire des efforts sur les émissions du moteur, puisque ses mauvais résultats sont compensés par le moteur électrique qui prend hypothétiquement le relais. Il faut donc être très vigilant sur les chiffres exacts.

Qu’en est-il du diesel ?

Depuis quelques années, le diesel est au centre de nombreux débats dans le monde de l’automobile. Il a permis pendant très longtemps de faire des économies, mais les nouvelles décisions en matière de fiscalité sont en train de changer cette situation. Le diesel n’est donc plus tellement intéressant, d’autant plus que les moteurs à essence sont nombreux à avoir rejoint ses performances en matière de consommation de carburant.

quelle voiture acheter en 2019

SUV, citadine, berline, essence, diesel, hybride… Il faut bien réfléchir à l’usage que l’on va avoir de son futur véhicule

Pour ce qui est de la question des émissions polluantes, si on regarde les chiffres qui se concentrent sur le CO2, les moteurs diesels et les moteurs à essence sont au coude-à-coude. En revanche, le diesel est accusé d’émettre de nombreuses particules fines. Particules fines également émises par les plaquettes de frein et les pneus. Le diesel est donc un peu plus polluant et n’a plus les intérêts qu’il avait autrefois. Il est donc recommandé de se tourner vers une voiture à essence.

Publi-communiqué

Illustration bannière : Quelle voiture choisir en 2019 © The Clay Machine Gun

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Malheureusement, je trouve cet article bien peu étayé…
    Les hybrides sont peut-êtres moins polluantes en route lorsque l’électrique prend le relais, mais la question de l’origine de l’électricité et surtout de la conception et du recyclage de la batterie lithium noirci considérablement le tableau pour un prix d’achat encore élevé.
    Quant au diesel, il demeure plus économe et plus rentable pour des personnes effectuant plus de 30000km/an, et ce malgré les mesures gouvernementales coercitives envers le diesel. Je ne nie aucunement l’aspect polluant du diesel via les particules fines, particulièrement dangereuses en agglomération où elles s’entassent.
    La faute majoritairement à une fiscalité avantageuse du diesel sans distinction de l’adaptabilité moteur/usage. Mais un véhicule essence poussé dans ses rapports hors agglomération polluera autant voire davantage à véhicule équivalent en diesel, mais en CO2.
    Aussi, à portefeuille restreint, pour des gros rouleurs quotidiens, la question essence/diesel, c’est encore aujourd’hui choisir entre la peste et le choléra…
    Et ni l’hybride, ni l’hydrogène ne sont encore assez développé pour supporter ce type d’usage, clé de la mobilité en France en l’absence d’un maillage de transport en commun développé et adapté sur l’ensemble du territoire.

    • 1/ Je suis d’accord que l’électrique est encore ce qui pollue le plus quand on prend l’ensemble de la filière surtout la gestion des batteries. C’est aujourd’hui une aberration que forcer les personnes à passer dessus . Les prix sont exorbitants , les bornes pas performantes et pas suffisamment nombreuse , les prix de l’électricité vont continuer à monter plus il y aura de gens qui basculeront sur cette motorisation.

      2/ Je ne suis pas d’accord quant à ta réflexion sur le diesel : il faut faire 30 000kms par an pour opter pour cette version … je dis NON ! Ca n’est pas comme ça qu’il faut réfléchir pour savoir si on achète une diesel ou une essence. Le diesel met un peu de temps à chauffer pour être économe donc si vous avez peu de démarrage journalier mais avec une petite vingtaine de bornes à faire par démarrage mais que vous ne faite QUE 12 ou 15 000kms/an alors foncer sur le diesel.

      Au contraire si vous avez 5 voir 6 voir plus de démarrages à faire tous les jours pour de petites distances inférieur à 10kms alors c’est l’essence qu’il faut privilégier. le nombre de kms à faire par an est secondaire c qui importante c’est COMMENT on utilise son véhicule au jour le jour.

      3/ Diesel –> Polluant ?? Mouai les anciennes versions alors !! Les nouveaux diesels qui sortent en version Euro6 dégagent MOINS de CO2 que les essences et au pire AUTANT de particules fines que les essences qui sortent aussi en ce moment grâce notamment à tous les filtres mis en place par les constructeurs au fil de ces dernières années.

      De plus le diesel = 15 à 20% de conso en moins et 1 vidange tous les 2 ans … pour les essences c’est une vidange par an ( moins cher néanmoins ) et une assurance environ 15% moins cher que pour un diesel à même puissance !

      Enfin on peut parlé pendant encore longtemps des bien faits ou mal faits de telle ou telle version mais je pense que les véhicules thermiques sont encore présents pour un long très long moment !!

      Basculer sur du pure électrique c’est très très couteux à l’HA mais aussi au changement de batterie et en temps et en plus c’est moins performant et ça pollue plus.

      Personnellement je ne pourrai que conseiller l’électrique aux fortunés déjà et à ceux ayant une  » maison  » avec une borne installée chez eux !

      Pour le centre ville exclusivement = hybride je dirai !
      Pour le reste peu de kms à faire par démarrage = essence ( ville et un peu de campagne )
      Pour faire des cessions d’au moins 20kms par démarrage en campagne forcément et un tout petit peu de ville = diesel

      Mais comme stipulé dans le pose ci dessus … les prix à la pompe influenceront forcément les acheteurs et qui pourraient les critiquer c’est d’ailleurs pour ça que même si la part Diesel est tombée à 37% en Novembre … le parc français aujourd’hui = 72% de diesel

      Beaucoup d’acheteurs juste après le dieselgate de WW ont basculé sur l’essence au lieu du diesel et ils le regrettent tous en raison une surconsommation de carburant et le coût non négligeable.

      Ne pas oublier que pour l’HA d’une essence neuve il y a un malus monstrueux qui coupe quasiment de 40% minimum l’écart avec un moteur diesel ce qui ne pas inciter  » encore  » les gens à basculer sur cette motorisation.

Moi aussi je donne mon avis