Economisez de l’énergie : les VMC double flux

Rédigé par Mark, le 27 Feb 2015, à 17 h 22 min

Disons-le tout de suite, si nous posons la question, c’est bien parce que les VMC sont un dispositif qui contribuent à faire faire des économies de chauffage à la maison, et plus spécifiquement encore les VMC double flux, bien adaptés à des logements à partir de deux ou trois pièces.

 La VMC double flux pour économiser de l’énergie

Toute l’année, y compris en hiver, la maison doit être bien aérée, ventilée, pour garantir le renouvellement de l’air. La pollution intérieure est plus importante que la pollution extérieure. Pour l’énergie, c’est la même chose : l’air renouvelé va induire une consommation moins importante – à l’inverse le fait que l’air soit humide et froid va augmenter les frais de chauffage.

Bien entendu, on peut aérer mais dans ce cas on fait entrer un air froid en hiver. Le principe de la ventilation mécanique contrôlée (VMC) est de remplacer une ventilation naturelle (VN) par un système performant, renouvelant l’air et notamment pour les pièces humides comme la salle de bain, la cuisine ou les toilettes.

La VMC double flux, bonne solution pour renouveler l’air

salle-de-bain-vmc-aerationRevenons sur le principe de la VMC double flux, dont le principe fonctionne sur 2 flux d’air distincts qu’elle organise dans l’habitat, d’où son nom.

1 – D’un côté, un flux d’air extérieur est introduit dans l’habitat. Il s’agit d’un air propre, neuf, froid.

2 – De l’autre coté, l‘air ambiant de votre habitation, l’air chaud vicié, est extrait et évacué.

Faire circuler l’air dans la maison

On extrait l’air humide des pièces humides et on envoie un air plus humide vers les pièces plus sèches (les chambres ou le salon en général). Cela forme un circuit d’air. On associe souvent ce VMC double flux à un échangeur thermique (on parle de VMC double flux thermodynamique) de manière à préchauffer l’air en hiver et rafraîchir l’air en été.

cuisine-vapeur-cuissonLa VMC fonctionne sur l’équilibre : les deux flux d’air se croisent dans un caisson. L’air chaud transmet ses calories à l’air froid de manière à ne pas faire appel à un air très froid venant de l’extérieur en plein hiver. La plupart des systèmes permettent d’économiser entre 15 et 20 % de la facture annuelle.

Le système permet de conserver 96 % de l’énergie extraite de la maison. Il passe aussi par un filtre qui élimine les allergènes.

Le choix d’une VMC double flux

La VMC double flux sera intéressante dans un logement de 2 à 7 pièces et en installation neuve, pour une maison passive, un logement basse consommation, mais également possible à imaginer dans le cadre de la rénovation thermique. Le système est particulièrement utile dans les régions où l’hiver est froid et dure assez longtemps.

Pour choisir une VMC, plusieurs critères vont rentrer en ligne de compte : certains systèmes sont particulièrement bruyants. Il ne faut pas hésiter non plus à se renseigner auprès de propriétaires équipés et faire faire plusieurs devis car les prix peuvent être très élevés.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Quand il n'écrit pas, Mark jardine ! Partageant son temps entre Dijon et Londres, il met au service ses compétences pour faire avancer le monde vers un...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Mon proprietaire m’en a changée une VMC, mais le bruit est insupportable, est ce qu’il y a des normes concernant le bruit des VMC ?

  2. Le coût extrêmement élevé de ce type d' »économie » n’est pas précisé…! Particulièrement en rénovation. Nous avons été tentés mais les devis de matériel sérieux (et insonorisés, l’article n’évoque pas ce point non plus) se montaient entre 10000 et 15000€ en VMC double flux hygroréglable, pour une maison de 170m2. Sans compter la casse liée à l’installation des conduits et les nécessaires frais de rénovation dans les pièces concernées.

  3. Bonjour
    Certainement un très bon système, restent les prix qui varient beaucoup, aussi bien pour l’installation que pour la maintenance ; il faut vraiment faire établir plusieurs devis, demander à visiter des habitations équipées et écouter l’avis des résidents.
    Un critère de qualité est le silence de fonctionnement, rien de plus énervant la nuit que le bruit lancinant d’une ventilation bas de gamme.
    On peut aussi chercher à diminuer les besoins de ventilation : (toute solution doit répondre à un besoin et non l’inverse)
    – des matériaux régulateurs de vapeur d’eau par leur porosité ou leur capacité d’absorption : terre, bois pour les murs ou cloisons
    – faire sécher le linge dans un vrai séchoir : petite pièce non chauffée mais hyperventilée (un ventilateur consomme très peu)
    – adopter des méthodes de cuisine moins productrices de vapeur et de fumée (cuisson à l’étouffée etc.)
    – réduire le nombre et la durée des douches …

Moi aussi je donne mon avis