Verre ou plastique recyclé, lequel est le plus écolo ?

Rédigé par Vincent, le 27 Dec 2013, à 12 h 05 min

L’utilisation des déchets comme matière première s’impose de plus en plus comme une nécessité.

En 2011, le taux de recyclage du verre d’emballage, en moyenne, atteignait 70 % en Europe. Cette statistique était alors délivrée par la Confédération Européenne du Verre d’Emballage (Ceve). 11 millions de tonnes de verre, soit 25 milliards de bouteilles recyclées. Les connaissances sur le recyclage sont moins pointues sur le verre que sur le plastique.

bonhomme-interrogationQu’en est-il alors de chacun de ces matériaux, une fois recyclés ? Lequel est le plus écolo entre le verre et le plastique recyclé ?

Recycler le verre et le plastique

Le saviez-vous ? Sable, carbonate de soude, et calcaire sont utilisés pour fabriquer du verre.

fleche-suiteLe système de boucle fermée, ou de recyclage circulaire, permet de recycler et de produire sans réutiliser de matière vierge.

Grâce au recyclage (le verre est recyclable à 100 % et à l’infini), en 2012, en Europe, plus de 12 millions de tonnes de matières premières ont été économisées. Parvenir à récupérer les 30 % restants et à les intégrer dans la boucle fermée est un objectif prioritaire de la Ceve, qui compte sur les travaux de sensibilisation aux tris nationaux.

hh

67,59 % en 2010 pour la France, juste au dessus de la moyenne européenne qui était alors de 67,56 %

>> Voir les statistiques du recyclage du verre en France, en temps réel sur le Planetoscope.

Le plastique, plus complexe à traiter que le verre

Concernant le plastique, en France en 2012, seulement 20 % du plastique est recyclé. L’hexagone se place péniblement ainsi en 23ème place européenne. Si le plastique n’est pas recyclé, il est enfoui, incinéré ou alors, erre au gré des vent et des courants marins…

De plus, seules deux sortes de plastique sont recyclées après avoir été triées : le PET (bouteilles transparentes ou colorées) et le PeHD (les bouteilles opaques, lessives ou lait). Les PVC, ou sacs en plastique ne le sont pas car le coût de traitement est trop élevé. Ces plastiques sont brulés dans des incinérateurs pour la valorisation énergétique que cela produit. Mais le procédé est polluant.

Dans la nature, le plastique se biodégrade très lentement, et le recycler permet d’économiser des ressources importantes, du pétrole notamment.

Pour les formes de plastique recyclables, elles sont réutilisées à terme pour diverses productions : fibres, moquettes, polaires… et pour d’autre bouteilles, après un traitement chimique désinfectant.

Emballages et sécurité alimentaire

Une étude européenne sur  la sécurité alimentaire de juin 2014 montre que la sécurité alimentaire est : première inquiétude des européens. Et en conséquence que la sécurité des emballages alimentaires est une préoccupation majeure en Europe.

  • 66 % des consommateurs européens sont inquiets au sujet des risques liés à la migration de composés chimiques de l’emballage vers le produit qu’il contient.
  • 74 % des européens pensent que le verre est l’emballage le plus sûr pour les produits alimentaires, loin devant la brique composite (11 %), les plastiques (6 %), les canettes métalliques (4 %), la boîte métal et le bag in box (3 % chacun).

Là c’est avantage au verre sur le plastique, sans conteste. Parce qu’il est inerte, le verre, est la référence en matière de sécurité alimentaire

L’inertie du verre en fait un matériau privilégié à la fois par les laboratoires de recherches et les industriels spécialisés dans l’alimentation infantile.

> la suite, le verre, champion du recyclage

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Animateur du blog consommerdurable, j'aime rédiger des articles plus informatifs et pour cela, je suis ravi de pouvoir contribuer sur consoGlobe. Cela me...

13 commentaires Donnez votre avis
  1. L’économie serait-elle un mot tabou pour l’écologie ?
    Comparer les coûts, donc l’impact réel des différentes filières, transformer le plastique en énergie (c’est + ou – du pétrole) n’est-il pas la solution la plus simple et la moins polluante ?
    Car, à bien y regarder, transporter du verre et le refondre ou le nettoyer n’est pas anodin.
    Étrange, cette opposition à l’incinération, avec des gaz filtrés avant leur émission dans l’atmosphère, est moins bien acceptée que les feux de jardin à ciel ouvert…

  2. Je regrette que l’aspect énergétique ne soit pas du tout abordé dans l’article, car finalement, fondre du verre, ça demande de monter à 1000°C… donc on peut parler de la pollution du plastique quand il brûle, mais j’aimerais aussi une comparaison de la consommation énergétique de l’un et l’autre matériau pour me faire une idée.

  3. Je m’interroge sur le coût que représente le système actuel de collecte du verre.
    Est ce que cela représente une charge ou un produit pour les collectivités locales qui organisent cette collecte ?

  4. bonjour,
    je souhaite effectuer du tri dans mes papiers. Comment puis-je recycler des cartes de fidélité de marques connues ?
    merci de me répondre
    cordialement

  5. fdgjkfgj

  6. Bonjour à tous! J’éspère que vous allez bien, suite à la lecture de cet article et des multiples commentaires j’ai pu constater que le sujet était très interréssant et surtout important.
    Voilà je dois durant 1mois pouvoir trouver une solution pour réduire le gaspillage, baisser les coûts de recyclage et améliorer le développement durable avec un budget de 25’000.- et tout ça dans mon petit village en compagne suisse. J’avais comme idée de sensibiliser les enfants,
    J’ai constaté dans les commentaires que vous aviez tous des avis bien à vous donc si par hasard l’envie vous prend de me donner quelque idée sur ma boîte Mail: Davidbertschy@hotmail.com je suis preneur.
    Merci d’avance de votre aide mes amis écolos, peace!

  7. Mais non d’un chien, il y a trente ans, presque toutes les bouteilles étaient en verre et beaucoup d’entre elles consignées. Cela marchait bien et il a fallu qu’un lobby pétrolier ou l’autre fasse gober aux gens qu’ils ne pouvaient plus se passer de récipients en plastiques. En plus, cela arrangeait les grandes surfaces qui ont pu liquider le personnel chargé de la manutention (encore des chômeurs en plus).

  8. Tant l’article que les commentaires sont très interessants. Bonne réflexion et sensibilisation a tous. :0)

  9. je ne suis pas einstein… mais quand je vois le nombre de bouteillez plastique qu’on retrouve un peu partout, c’est la qu’il faut frapper.
    Oui les bouteilles en verre sont plus lourdes, tant mieu ca va les obligé a traité ces bouteilles de façon locale et d’une pierre deux coups.

  10. La consigne en général est à réintégrer dans nos vies ! étrangement dans les Pays ou la consigne existe, il y a moins de déchets dans la nature…ou dans les rues…
    A mon humble avis, il serait quand même plus clairvoyant de travailler sur le verre étant donné que le pétrole est une ressource qui va disparaitre.

    • yyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyrthrenjhejkruhnrijueirftinsrthrturthusuhrtnurhyrt

  11. Il semble que la réponse ne soit pas si aisée car le coût énergétique du transport (le verre étant plus lourd) est à intégrer aussi dans le calcul de l’empreinte écologique. une étude a été réalisée à Bruxelles pour les gobelets recyclables en soirée/festivals et les conclusions n’étaient pas d’office en faveur du verre! ces questions ne sont vraiment pas simples

  12. Merci pour cet article qui démontre notre retard en terme de recyclage des plastiques. Néanmoins, sachez qu’on ne peut tout fabriquer en verre… le plastique a aussi ses avantages de par les qualités intrinsèques de ses différentes variantes. La gestion des déchets va au-delà des matériaux, et plutôt dans notre façon de consommer…

Moi aussi je donne mon avis